Covid-19 : les Français sont de plus en plus réticents à vouloir se faire vacciner

Covid-19 : les Français sont de plus en plus réticents à vouloir se faire vacciner
Les premières doses du vaccin contre le Covid-19 sont arrivées en France.

, publié le samedi 26 décembre 2020 à 11h10

60 % des personnes interrogées entre le 14 et le 16 décembre n'envisagent pas de se faire vacciner, selon la dernière étude CoviPrev de Santé Publique France.

Alors que les premières doses du vaccin développé par l'américain Pfizer et l'allemand BioNTech sont arrivées en France ce samedi 26 décembre, la défiance augmente auprès des Français. Selon la dernière étude CoviPrev de Santé Publique France, citée par France Inter jeudi, 60 % des personnes interrogées entre le 14 et le 16 décembre n'envisagent pas de se faire vacciner.

En novembre, ils étaient 47 %. En juillet, ce chiffre s'élevait à 36%. Ces études ont été menées sur un échantillon de 2.000 personnes.


Le chiffre évolue en fonction de l'âge : 27 % des 25-34 ans souhaitent se faire vacciner, ils sont 60 % chez les plus de 65 ans. Parmi les arguments évoqués contre les nouveaux vaccins, ceux-ci ne seraient "pas sûrs" pour 82% des personnes interrogées. 26% préfèrent "d'autres moyens de prévention, comme les gestes barrières". Enfin, 16% sont "contre la vaccination en général".

Les chiffres pourraient évoluer avec le temps puisque que 42 % d'entre eux sont prêts à changer d'avis si l'on obtenait des informations rassurantes sur "l'efficacité et la sûreté des vaccins".

La vaccination débutera dimanche 27 décembre

L'arrivée dans l'UE du vaccin Pfizer-BioNTech a été validée lundi par l'Agence européenne du médicament. Le feu vert français a ensuite été délivré jeudi par la Haute autorité de santé (HAS).

La vaccination commencera dimanche 27 décembre en France, où plus de 62.000 personnes sont mortes après avoir été infectées par le coronavirus, comme dans toute l'Union européenne.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.