Covid-19 : les classes fermées dès le premier cas de contamination dans 19 départements

Covid-19 : les classes fermées dès le premier cas de contamination dans 19 départements
Jean-Michel Blanquer, en septembre 2020 (illustration)

, publié le vendredi 26 mars 2021 à 17h30

Jean-Michel Blanquer a détaillé le renforcement du protocole sanitaire dans les écoles, alors que les cas de contamination se multiplient

Pendant que de nombreuses voix appellent à la fermeture des établissements scolaires face au rebond épidémique de Covid-19, Jean-Michel Blanquer a annoncé vendredi 26 mars que les classes seront désormais fermées au 1er cas constaté de contamination, dans les départements soumis aux restrictions renforcées contre l'épidémie. 


"A partir de la semaine prochaine, dans les 19 départements qui font désormais l'objet de mesures de restrictions renforcées, nous fermerons chaque classe au premier cas de contamination", a résumé le ministre de l'Education nationale, lors d'un point-presse. "C'est une mesure très importante, qui aura comme conséquence plus de classes fermées. Cela s'appliquera pour tous les niveaux scolaires", a t-il indiqué. Le ministre a en outre affirmé qu'une vigilance particulière serait portée sur les cantines, qu'il décrit comme le "maillon faible" de la journée.

Malgré toujours plus de cas de Covid-19 dans les écoles, des voix qui s'élèvent pour réclamer leur fermeture, le gouvernement maintient qu'elle n'interviendra qu'en dernier recours. Un nouveau durcissement du protocole sanitaire est attendu, mais les marges de manœuvre semblent très réduites.

Face à l'aggravation de la situation, Valérie Pécresse a ainsi renouvelé sa proposition d'adapter les vacances scolaires, en les anticipant et les prolongeant pour freiner l'épidémie. "Parce que le virus est hors de contrôle dans nos écoles, collèges et lycées, je propose au Gouvernement d'avancer et de prolonger les vacances scolaires", a déclaré la présidente d'Île-de-France, prônant des vacances d'un mois, de début avril à début mai.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.