Covid-19 : les cas contact vaccinés bientôt plus contraints de s'isoler ?

Covid-19 : les cas contact vaccinés bientôt plus contraints de s'isoler ?
(Photo d'illustration)

publié le jeudi 17 juin 2021 à 16h34

Alors que la situation sanitaire s'améliore et que la campagne de vaccination bat son plein, le Haut conseil à la santé publique estime que les personnes complètement vaccinées contre le Covid-19 ne doivent pas forcément rester à l'isolement si elles sont cas contact. Une recommandation sur laquelle l'exécutif n'a pas encore statué.

Après l'assouplissement sur le port du masque à l'extérieur et la levée du couvre-feu plus tôt que prévu, faut-il s'attendre à d'autres levées de restrictions ? Comme la fin de l'isolement pour les personnes totalement vaccinées qui sont cas contact ? 




A l'heure actuelle, "même vacciné(e), en cas de contact à risque avec une personne positive à la Covid, vous êtes considéré(e) comme étant 'cas contact' : il faut vous faire tester et vous isoler immédiatement", estime le ministère de la Santé.

Mais alors que la situation sanitaire s'améliore et que la campagne de vaccination bat son plein, avec plus d'un Français sur quatre complètement vacciné, le Haut conseil à la santé publique (HCSP) préconise de lâcher du lest.

Dans un avis publié mercredi 16 juin, dans lequel il conseille par ailleurs de ne plus porter de masque à l'extérieur, le HCSP recommande un nouveau protocole pour les personnes présentant des schémas vaccinaux complets, qui ont reçu deux doses de vaccin, soit une seule dose du sérum Janssen, soit une seule injection après avoir eu le Covid-19, qui sont cas contact. Si le contact a eu lieu au sein d'un foyer avec contacts répétés, la personne vaccinée doit se faire tester immédiatement puis sept jours plus tard en cas de test négatif, mais "l'isolement n'est pas indiqué dans cette situation". Il est tout de même demandé de respecter les mesures barrières et éviter tout contact avec une personne "à risque de forme grave non vaccinée ou une personne immunodéprimée quel que soit leur statut vaccinal pendant cette période de 7 jours".

En ce qui concerne les contacts en dehors du foyer, le HCSP estime qu'"une personne vaccinée est considérée comme un contact à risque de transmission négligeable". Ainsi, "la réalisation d'un test diagnostique et l'isolement ne sont pas requis." Une exception pourra toute fois être faite si le malade "est porteur d'un variant delta ou d'autres VOC (variants préoccupants, NDLR) émergents". Des mesures particulières peuvent alors "être décidées localement allant jusqu'à l'isolement et à la pratique d'un test diagnostic à J+7 y compris en cas de vaccination complète", précise le HCSP.

Par ailleurs, en cas de symptômes pouvant signaler une infection au Covid-19, "toute personne, même ayant bénéficié d'un schéma vaccinal complet, doit réaliser un test diagnostique", et "les personnes fortement immunodéprimées, même vaccinées, doivent suivre les préconisations en termes de gestion des contacts ou d'isolement applicables aux personnes non vaccinées".

Le HCSP juge par ailleurs que les vaccinés peuvent retirer le masque "dans le cadre privé familial et amical", si tous les membres sont totalement vaccinés et qu'ils respectent les gestes barrières, à savoir : hygiène des mains, distance interindividuelle, aération et limitation à six du nombre de personnes".

Mais pas d'emballement. Tout ceci ne sont pour le moment que des recommandations, sur laquelle le gouvernement n'a pas encore statué. 
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.