Covid-19 : les autotests autorisés dès cette semaine en France

Covid-19 : les autotests autorisés dès cette semaine en France
Jerome Salomon le 7 décembre 2020 à Paris.
A lire aussi

, publié le lundi 15 mars 2021 à 13h27

Plus simples, plus faciles d'accès, les autotests, déjà déployés dans plusieurs pays européens, devraient être autorisés dès cette semaine en France.

Le directeur général de la santé Jérôme Salomon a annoncé dimanche 14 mars sur BFMTV l'arrivée sur le marché des autotests dès cette semaine, en pharmacie ou en supermarché.

Ils permettront à chacun de se tester chez soi, facilement, sans avoir besoin de prendre rendez-vous en pharmacie ou en laboratoire. "On va se rassurer avec cet autotest, on pourra en faire régulièrement", souligne Jérôme Salomon. 




Comment fonctionnent ces tests antigéniques à réaliser soi-même ? Après avoir placé l'écouvillon dans son nez, il faut ensuite le tremper dans un liquide réactif et mettre deux gouttes, ni plus ni moins, de cette solution sur une barrette de résultat. En moins de vingt minutes, la personne saura si elle est positive ou non positive  au Covid-19.

Quelle fiabilité pour ces autotests ? Selon les estimations des fabricants d'autotests, relayés par BFMTV, ceux-ci sont fiables à hauteur de 80 %.  "La vraie question pour moi, c'est l'évaluation scientifique. On ne peut pas autoriser des tests qui donneraient de faux négatifs, ou des faux positifs. (...) Il faut donc l'assurance que ces tests sont fiables puis que les Français puissent avoir une confirmation du test du coronavirus", a déclaré Jérôme Salomon. Une confirmation afin notamment de déterminer quelle souche du virus est à l'origine de la contamination. 


Comment déclencher le dispositif tester-alerter protéger ? "La question c'est comment ensuite on déclenche le dispositif tester, alerter, protéger pour avoir le suivi de la personne et s'assurer qu'auprès de l'Assurance maladie on a bien le dispositif du contact tracing, parce que si on ne prévient plus vos contacts, c'est un vrai problème. De même qu'il faut qu'on s'assure que l'isolement est bien contrôlé et accompagné", a expliqué le directeur général de la santé.

Les autotests remboursés par la Sécu ? Encore interdits en France, la Haute autorité de santé devrait donner son feu vert ce lundi et préciser les modalités de mise sur le marche et d'utilisation de ce nouvel outil anti-covid. Déjà déployés dans plusieurs pays européens, les autotests coûtent par exemple 5 euros en Allemagne. En France, ils pourraient être remboursés par la Sécurité sociale. Là encore c'est la Haute autorité de santé qui rendra son avis. "Tout s'étudie", a seulement fait savoir Jérôme Salomon. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.