Covid-19 : les Académies de médecine et de pharmacie préconisent une vaccination obligatoire pour tous dès 12 ans

Covid-19 : les Académies de médecine et de pharmacie préconisent une vaccination obligatoire pour tous dès 12 ans©MARTIN BUREAU / AFP

publié le samedi 10 juillet 2021 à 14h20

Selon les deux instances, rendre la vaccination obligatoire est "la seule option réaliste" permettant de "préserver sa santé, celle des autres et de parvenir à l'immunité collective".

Alors qu'Emmanuel Macron doit s'exprimer lundi soir et pourrait annoncer de nouvelles mesures sanitaires dans un contexte de reprise épidémique attisée par le variant Delta, l'Académie nationale de médecine et l'Académie nationale de pharmacie préconisent une vaccination obligatoire contre le Covid-19 pour toutes les personnes de plus de 12 ans. 


Le "Covid-19 réunit toutes les caractéristiques justifiant l'obligation vaccinale", estiment ces instances dans un communiqué diffusé samedi 10 juillet. "Le principe d'une vaccination fondée sur le volontariat révèle aujourd'hui ses limites, ce qui compromet l'accès au niveau d'immunité collective indispensable pour éviter une recrudescence épidémique au 4e trimestre", expliquent-elles, soulignant que leur avis est "confortés par l'étude de l'Institut Pasteur présentée le 29 juin 2021, concluant que la vaccination est à ce jour 'l'approche la plus efficace pour contrôler l'épidémie'".
 
"Pour les soignants et les professionnels en charge des personnes âgées et vulnérables, l'obligation vaccinale contre la Covid-19 s'impose au regard des principes de solidarité et de réciprocité", expliquent les Académies de médecine et de pharmacie dans le communiqué. "Chaque soignant est tenu de tout mettre en œuvre afin de 'surtout ne pas nuire'", insistent-elles, ajoutant que, selon elles, cette obligation devrait concerner également "le personnel hospitalier paramédical et administratif, les ambulanciers, les pompiers, etc" et "d'autres professions exercées dans un contexte qui favorise les risques de contamination".

"Concernant l'ensemble de la population âgée de 12 ans et plus, l'obligation vaccinale contre la Covid-19 constitue la seule option réaliste en termes de responsabilisation personnelle et d'engagement solidaire permettant de préserver sa santé, celle des autres et de parvenir à l'immunité collective", expliquent encore les deux Académies, soulignant que "l'obligation s'impose quand une vaccination efficace et bien tolérée peut maîtriser une infection sévère, potentiellement mortelle et incontrôlable par tout autre moyen".

Les Académies de médecine et de pharmacie rappellent en outre que plusieurs maladies ont par le passé justifié une telle décision en France : "la variole (1902-1984), la diphtérie (1938), le tétanos (1940), la tuberculose (1950-2007), la poliomyélite (1964)". "Plus récemment, 11 vaccins du nourrisson ont été rendus obligatoires en 2017", soulignent-elles encore. 

Pour les deux instances, l'obligation vaccinale, qui est également un "devoir de solidarité internationale à l'égard des populations démunies du privilège de bénéficier de la vaccination", doit s'accompagner d'une "campagne nationale de communication" avec une "pédagogie ciblée de la responsabilité partagée, évitant toute stigmatisation, dans le cadre d'un engagement démocratique".



Dans un contexte de reprise épidémique, le gouvernement envisage une obligation vaccinale au-delà des seuls soignants, pour "le champ du soin au sens large", mesure à laquelle la Haute autorité de la Santé et le Conseil scientifique sont favorables. Si le ministre de la Santé Olivier Véran indiquait la semaine dernière que le gouvernement "ne contraindra pas les Français à se faire vacciner", l'Association des maires ruraux de France s'est dite favorable à une vaccination obligatoire "pour tous". Ces questions feront l'objet d'un Conseil de défense sanitaire exceptionnel lundi 12 juillet, avant la prise de parole d'Emmanuel Macron. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.