Covid-19 : le variant Delta "probablement majoritaire en France ce week-end" selon Olivier Véran

Covid-19 : le variant Delta "probablement majoritaire en France ce week-end" selon Olivier Véran
Le ministre de la Santé Olivier Véran.
A lire aussi

publié le vendredi 09 juillet 2021 à 09h28

Une quatrième vague paraît plus que probable. C'est ce qu'a laissé entre le ministre de la Santé Olivier Véran qui répondait vendredi matin au micro de France Inter.


"Le variant delta, plus contagieux, est en train de remplacer toutes les autres souches du virus coronavirus", a déclaré vendredi 9 juillet le ministre de la Santé Olivier Véran sur France Inter. "Il sera bientôt majoritaire, probablement ce week-end dans notre pays- il n'était pas loin de 50 % hier soir.

Il entraîne une augmentation à nouveau des contaminations en France", a-t-il ajouté. 




Si le taux d'incidence reste encore bas, seulement 27 cas positifs pour 100 000 habitants, loin des chiffres à plus de 400 ou 500 que les Français ont déjà connu, la courbe actuelle ne va pas dans le bon sens. "Le plus important c'est la dynamique épidémique. Et cette dynamique montre que chaque semaine il y a environ 50 % de contaminations en plus que la semaine précédente, c'est ce que nous avons connu hélas au démarrage de vagues passées. Ca ne veut pas dire nécessairement que nous sommes au début d'une vague épidémique. Nous n'avons qu'une semaine de recul et on peut toujours espérer que des bonnes nouvelles arrivent mais nous devons être vigilants et le plus probable est que le virus va continuer de se développer sur le territoire national", a estimé le ministre. 

Les jeunes davantage touchés, comme l'été dernier 



"Il se passe un phénomène proche de celui qu'on a connu l'été dernier. Comme l'été dernier, le virus touche des personnes jeunes, entre 20 et 40 ans, qui font peu de formes graves mais qui sont aussi moins vaccinés", a expliqué Olivier Véran qui a encore une fois plaidé pour la vaccination. "Le vaccin reste efficace contre les formes graves, celles qui vous emmènent à l'hôpital et vous causent des lésions aux poumons, qui vous mettent KO.  93, 94 % d'efficacité contre les formes graves. Ce n'est pas du 100 % mais c'est déjà une efficacité remarquable contre ces formes graves". Argument avancé par le ministre : "Ce que j'observe en Angleterre, et qui est très encourageant, c'est qu'il n'y a plus de corrélation entre les cas positifs et les formes graves". 



Concernant la vaccination des soignants, "aucune décision n'a été prise à ce stade" assure le ministre de la Santé. "Ma conviction profonde, c'est que la couverture vaccinale des soignants va augmenter. En Italie, il a suffi de considérer que la vaccination serait obligatoire pour qu'on monte à 97% de couverture vaccinale des soignants", explique-t-il. 

Vaccination obligatoire des soignants, mesures contre le variant Delta... "Le président de la République va s'exprimer prochainement, et nous aurons, vous et moi, des réponses aux questions qui se posent légitimement", conclut le ministre. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.