Covid-19 : le variant californien découvert en France

Covid-19 : le variant californien découvert en France
Le génome du Covid-19 séquancé à Marseille, le 11 janvier 2021

, publié le vendredi 19 février 2021 à 12h56

Il a été découvert en Alsace chez six patients. En tout, neuf variants du Covid-19 circuleraient dans la région.

Après les variants anglais, sud-africain, brésilien, un quatrième variant a fait son apparition ces jours-ci en France, il s'agit du variant californien. Sur les 180 séquençages du Sars-Cov-2 réalisés aux HUS (Hôpitaux universitaires de Strasbourg) entre le 18 janvier et le 9 février, six patients ont été contaminés par le variant californien, rapporte mercredi 17 février, Les Dernières nouvelles d'Alsace. "Le variant californien a été identifié il y a deux ou trois semaines dans un cluster à Saverne et serait présent en Alsace au moins depuis le mois de janvier, soit avant le variant anglais ou sud-africain", écrit le quotidien régional.




En tout, neuf variants, dont la souche initiale, circuleraient actuellement dans la région, selon la Pr  Samira Fafi-Kremer, qui dirige le laboratoire de virologie des HUS. Anglais, Sud-Africain, Brésilien, californien, les chercheurs ont également mis en évidence un variant découvert en Alsace ces derniers ainsi que "trois variants non décrits dans la littérature scientifique", indique les DNA. "Tous ces variants ont pour point commun de porter des mutations sur la protéine Spike, contre laquelle les vaccins sont dirigés", explique Samira Fafi-Kremer.




Ces mutations sur la cellule de pointe intéressent tout particulièrement la communauté scientifique, ce sont elles qui peuvent rendre les variants plus résistants aux vaccins. "En revanche, nous n'avons pas encore trouvé le variant du variant anglais, celui qui porte à la fois la mutation du variant anglais et celle du variant sud-africain" , a ajouté Samira Fafi-Kremer.

Le variant en hausse de 50 % par semaine

Interrogé vendredi par Franceinfo, Guillaume Rozier, ingénieur en informatique, créateur du site CovidTracker a indiqué que le variant anglais "est en croissance a priori de 50% par semaine".




"On sait qu'aujourd'hui que le variant anglais représente 36 % des contaminations et c'est en croissance a priori de 50 % par semaine. On manque de données précises sur le variant anglais. Malheureusement, Santé publique France ne ne publie pas le nombre précis de cas de variants anglais chaque jour, alors que cette donnée est normalement collectée puisque tous les tests sont criblés", a-t-il regretté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.