Covid-19 : le vaccin est "un outil important, qui va protéger vraiment mieux les personnes à risque", selon l'OMS

Covid-19 : le vaccin est "un outil important, qui va protéger vraiment mieux les personnes à risque", selon l'OMS©Jeff J Mitchell / POOL / AFP
A lire aussi

, publié le dimanche 13 décembre 2020 à 19h32

Sylvie Briand, directrice du département pandémies et épidémies de l'OMS, était sur l'antenne de BFMTV ce dimanche 13 décembre.

Alors que le Royaume-Uni et la Russie ont déjà débuté leur campagne de vaccination et que les Etats-Unis la débuteront ce lundi 14 décembre, la France devrait se mettre en marche début janvier. Sylvie Briand, directrice du département pandémies et épidémies de l'OMS, était sur l'antenne de BFMTV ce dimanche 13 décembre.

Selon elle, "le vaccin va être un bon outil dans notre boîte à outils".


"Ca ne va pas, au début, nécessairement tout révolutionner. Mais ça peut quand même protéger de façon très efficace les personnes qui sont le plus à risques de faire une maladie grave et d'en mourrir. Je pense que c'est un outil important, qui va certainement changer beaucoup la donne, parce que ça va permettre de protéger vraiment mieux les personnes à risque", a-t-elle encore estimé.

Grande défiance en France

Pourtant, en France, seule la moitié (53%) des personnes interrogées en novembre veut se faire vacciner, contre deux tiers (64%) en juillet, selon un sondage sur 2.000 personnes dévoilé début décembre par l'agence sanitaire Santé publique France. Parmi les raisons invoquées, "les nouveaux vaccins ne sont pas sûrs" ou "je suis contre la vaccination en général", un discours récurrent dans un pays régulièrement classé parmi les plus méfiants envers les vaccins.

"Il faut essayer de comprendre de quoi les gens ont peur. Est-ce qu'ils ont peur des effets secondaires des vaccins, est-ce que c'est un manque de confiance en général dans les autorités, dans les mesures qui sont prises ? Il faut vraiment essayer de comprendre les inquiétudes avant de mettre en place des interventions comme la vaccination, parce que sinon, il peut y avoir un rejet de cette vaccination qui peut aider vraiment à protéger les gens", a fait savoir Sylvie Briand.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.