Covid-19 : le Pr Pialoux craint un "hiver catastrophique" en cas de relâchement des gestes barrières

Covid-19 : le Pr Pialoux craint un "hiver catastrophique" en cas de relâchement des gestes barrières
Gilles Pialoux à Paris, le 28 octobre 2020.

publié le lundi 25 octobre 2021 à 14h21

Il craint la "conjonction" d'une reprise épidémique du covid-19 avec la circulation des virus hivernaux habituels qui, cette année, sont bien présents.

"Il faut absolument maintenir les gestes barrières, sinon on aura un hiver catastrophique." L'infectiologue Gilles Pialoux, chef du service des maladies infectieuses de l'hôpital Tenon à Paris, s'est inquiété lundi 25 octobre d'un relâchement dans l'application des gestes barrières en France qui pourrait engendrer une résurgence forte de l'épidémie de covid-19 dans le pays.

"Le problème n'est plus tellement les vagues, mais les digues, est-ce que le système de santé va pouvoir faire face ?", s'est-il interrogé sur BFMTV, en soulignant que contrairement à l'année dernière, les autres épidémies hivernales sont cette fois bien présentes.


"Le problème c'est qu'il ne faut pas relâcher les campagnes sur les gestes barrières, on a vu leur efficacité, a-t-il estimé. On n'y arrivera pas s'il y a un abandon au début de l'hiver des gestes barrières, c'est pour ça que j'ai ce masque, c'est pour faire porter ce message-là. On voit bien qu'il y a des indicateurs, des études qui montrent que les gestes barrières sont abandonnés."


"On voit que contrairement à l'hiver dernier, les autres pathologies hivernales arrivent, les bronchiolites, les gastro-entérites, les grippes avant que la vaccination fasse son boulot si les Français veulent bien se faire vacciner. [...] Il faut absolument maintenir les gestes barrières, sinon on aura un hiver catastrophique car il y aura une conjonction d'une circulation virale du Covid qui ne s'est pas éteinte et des pathologies hivernales qui sont en train de revenir."

En juillet déjà, le Conseil scientifique avait alerté sur un "relâchement massif" des gestes barrières en France. Les scientifiques ont en outre rappelé qu'un tel relâchement à l'été 2020 avait contribué à la reprise épidémique et à la deuxième vague.

Dimanche, Santé publique France a fait état d'une progression du taux d'incidence du covid-19 sur l'ensemble du territoire français, alors que le taux de reproduction du virus est repassé au-dessus de 1.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.