Covid-19 : le "plan blanc" déclenché en Ile-de-France

Covid-19 : le "plan blanc" déclenché en Ile-de-France©Panoramic

, publié le jeudi 08 octobre 2020 à 11h04

Tous les établissements de la région sont concernés, selon Le Figaro. Le directeur de l'Agence régionale de santé a mis en avant la "pression sur les lits de réanimation et d'hospitalisation".
 
À mesure que l'épidémie progresse, la situation se tend dans les hôpitaux.

Une des raisons pour lesquelles, annonce Le Figaro, le directeur de l'ARS (Agence régionale de santé) d'Ile-de-France a décidé de déclencher le "plan blanc". Celui-ci permet de mobiliser des moyens supplémentaires et "affecter tous les moyens hospitaliers à la gestion du coronavirus dans les établissements concernés". Pour justifier son choix, le directeur de l'ARS, Aurélien Rousseau a déclaré sur Twitter qu'il avait demandé la mesure "au vu de la pression sur les lits de réanimation et d'hospitalisation conventionnelle", et ce "afin d'anticiper les jours à venir". Dans la matinée, il a ajouté que "l'Ile-de-France allait prendre une marée très forte".



Selon les données dont a eu connaissance l'ARS, plus de 40 % des lits de réanimation étaient occupés dans les établissements d'Ile-de-France, passant largement le seuil d'alerte fixé à 30 %. Les autorités sanitaires veulent éviter à tout prix que les établissements soient surchargés et vivre de nouveau l'épisode du mois de mars et d'avril. Il y a une semaine, Aurélien Rousseau avait dévoilé que l'occupation des hôpitaux serait vraisemblablement de 50 % d'ici quinze jours.
 
Cinq villes en alerte
 
En outre, de nouvelles grandes métropoles pourraient passer en seuil d'alerte maximale ce jeudi 8 octobre. Cinq sont particulièrement dans le viseur : Lille (Nord), Lyon (Rhône), Grenoble (Isère), Saint-Etienne (Loire) et Toulouse (Haute-Garonne) qui avaient eu un sursis la semaine passée. Mais comme le précise BFM TV, à Lille par exemple, le taux d'incidence est passé à 295, au-delà du seuil d'alerte fixé à 250. Il est à 245 à Lyon ou encore à 300 à Saint-Etienne. Pas de limitation des déplacements de prévus normalement, le président de la République préférant miser sur la responsabilisation des concitoyens. "Nous ne sommes pas, et nous ne serons pas pour plusieurs mois dans un temps normal", a-t-il expliqué lors de son allocution télévisée mercredi 7 octobre au soir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.