Covid-19 : le nombre des hospitalisations et des réanimations en hausse

Covid-19 : le nombre des hospitalisations et des réanimations en hausse©ALAIN JOCARD / AFP

, publié le dimanche 31 janvier 2021 à 22h10

27.573 malades du Covid-19 étaient hospitalisés ce dimanche 31 janvier, dont 816 nouvelles admissions en 24 heures, selon les données de Santé publique France.

Près de 20.000 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés en France en 24 heures. Le nombre des hospitalisations et des réanimations est quant à lui en hausse, selon les chiffres officiels diffusés ce dimanche 31 janvier.


Le site internet du gouvernement rassemblant les données relatives au Covid-19 rapporte 19.235 nouvelles contaminations.

Le taux de positivité des tests n'était pas disponible dimanche soir.

Dimanche, 27.573 malades du Covid-19 étaient hospitalisés (331 de plus par rapport à la veille), dont 816 nouvelles admissions en 24 heures, selon les données de Santé publique France.

3.148 patients Covid-19 sont en réanimation ou soins intensifs, un chiffre également en hausse - 45 de plus -, avec 148 nouvelles admissions. En outre, 195 décès ont été enregistrés à l'hôpital en 24 heures, soit un total de plus de 76.000 morts depuis le début de l'épidémie.

45.000 patients ont reçu les deux doses de vaccin

Quatre semaines après le début de la vaccination en France, près de 1,48 million de personnes ont reçu au moins une dose de vaccin. Parmi elles, environ 45.000 avaient reçu les deux doses samedi soir, selon Santé publique France, qui donne ces chiffres avec un jour de décalage.

Malgré une situation épidémique jugée "préoccupante", le gouvernement a décidé vendredi soir de jouer une dernière carte pour éviter un troisième confinement, en renforçant plusieurs mesures restrictives. "L'idée, c'est de gagner du temps, de limiter la casse", a déclaré le ministre de la Santé Olivier Véran au Journal du Dimanche.

"La légère décélération des contaminations peut nous permettre d'observer, durant quelques jours, ce qu'il va se passer", a poursuivi Olivier Véran. Lorsque la décision "a été prise vendredi en conseil de défense, l'incidence, c'est-à-dire le nombre de nouveaux cas quotidiens, avait peu augmenté depuis quatre jours. C'est encore le cas aujourd'hui".

Par ailleurs, la circulation du variant anglais "s'intensifie - de 50 % chaque semaine - mais de manière moins intense qu'à l'étranger où des hausses de 70 à 100 % ont été relevées", a ajouté le ministre de la Santé.

Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a renchéri ce dimanche sur l'antenne de BFMTV. "Le moindre mois, la moindre semaine, le moindre jour de confinement qu'on peut éviter aux Français, il faut qu'on le prenne. On le doit à nos commerçants, à nos artisans, aux PME et aux Français, pour qui c'est extrêmement difficile depuis près d'un an", a-t-il admis.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.