Covid-19 : le nombre de contaminations est passé sous la barre des 10.000 en 24 heures

Covid-19 : le nombre de contaminations est passé sous la barre des 10.000 en 24 heures©BERTRAND GUAY / AFP
A lire aussi

publié le vendredi 10 septembre 2021 à 21h42

Dans les hôpitaux, 10.115 patients atteints du Covid sont actuellement pris en charge ce vendredi 10 septembre, contre 10.323 jeudi.

La décrue se poursuit. Le nombre de contaminations au Covid-19 est passé sous la barre des 10.000. Les hospitalisations liées à la maladie restent, quant à elles, contenues, selon les chiffres de Santé publique France publiés ce vendredi 10 septembre.



Au total, 9.966 cas de contamination ont été enregistrés en 24 heures, contre plus de 10.900 jeudi et plus de 12.800 mercredi. A titre de comparaison, on recensait plus de 13.400 nouveaux cas vendredi dernier.

10.115 patients hospitalisés pour Covid-19

Le taux de positivité, qui mesure la proportion des cas positifs sur le nombre de personnes testées, restait stable ce vendredi par rapport à la veille, à 2,3%, contre 2,6% il y a une semaine.

Dans les hôpitaux, 10.115 patients atteints du Covid sont actuellement pris en charge (contre 10.323 jeudi), dont 2.151 dans les services de soins critiques (2.195 la veille), qui accueillent les cas les plus graves.

73,6% de personnes vaccinées en France

Les données sur sept jours, qui lissent les variations quotidiennes, indiquent aussi une légère décrue, avec 3.651 hospitalisations, dont 986 admissions en soins critiques, contre respectivement 4.358 et 1.035 vendredi dernier.

Le Covid-19 a tué 81 personnes au cours des dernières 24h (104 jeudi), portant le bilan total à 115.442 depuis le début de l'épidémie.

Sur le front de la vaccination, 49.540.420 personnes ont reçu au moins une injection (soit 73,5% de la population totale) et 46.428.107 personnes ont désormais un "schéma vaccinal complet" (soit deux doses, soit une seule pour les personnes déjà infectées par le Covid ou ont reçu le vaccin Johnson), ce qui représente 68,9% de la population totale, selon la DGS.

Agnès Buzyn mise en examen

L'ex-ministre de la Santé Agnès Buzyn a été mise en examen ce vendredi pour "mise en danger de la vie d'autrui" à l'issue de son audition par des magistrats de la Cour de justice de la République (CJR), première personnalité mise en cause dans l'enquête sur la gestion de l'épidémie de Covid-19.

Agnès Buzyn a par ailleurs été placée sous le statut plus favorable de témoin assisté pour "abstention volontaire de combattre un sinistre", a-t-on appris auprès du parquet général de la CJR.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.