Covid-19 : le masque de nouveau obligatoire dans toutes les écoles élémentaires françaises

Covid-19 : le masque de nouveau obligatoire dans toutes les écoles élémentaires françaises
Dans écolière dans une école de Strasbourg, le 1er septembre 2020.

publié le mercredi 10 novembre 2021 à 07h18

L'ensemble des écoles françaises repassent à partir de lundi au niveau 2 du protocole sanitaire, impliquant le port du masque obligatoire. La mesure a été annoncée par le ministère de l'Education après la prise de parole d'Emmanuel Macron. 

"A partir de lundi prochain, tous les départements passent au niveau 2 du protocole sanitaire", avec "de nouveau port du masque pour tous les élèves" de l'école élémentaire, a indiqué le ministère dans une déclaration transmise à l'AFP. 




Depuis la rentrée des vacances de la Toussaint ce lundi, les élèves du CP au CM2 ont remis le masque dans 39 départements métropolitains où ils l'avaient enlevé, ainsi qu'à La Réunion.

61 départements au total étaient donc concernés par le port du masque obligatoire (57 départements métropolitains et quatre ultramarins). Lundi 16 novembre, terminée la différenciation en fonction du niveau épidémique par département, l'ensemble des écoliers sera concerné. 

79 départements sans masque avant la Toussaint

Annoncé la semaine dernière par le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, le retour du masque à la faveur de la rentrée des vacances de la Toussaint concernait "les départements où le taux d'incidence s'est malheureusement restabilisé au-dessus de 50 pour 100.000 habitants".Le gouvernement avait annoncé en septembre la fin du port du masque pour les élèves du primaire dans les départements les moins touchés par l'épidémie.

Début octobre, 47 départements avaient ainsi pu l'enlever, suivis par d'autres les semaines suivantes. Au total, le port du masque à l'école avait été levé avant la Toussaint dans 79 départements, avant de revenir en force avec la reprise de l'épidémie de Covid-19.

"La cinquième vague a commencé en Europe"

Face au rebond épidémique, Emmanuel Macron s'est adressé aux Français mardi 9 novembre, mettant notamment la pression sur les seniors pour qu'ils se fassent injecter une dose de rappel, sous peine de perdre leur pass sanitaire. "La cinquième vague a commencé en Europe au Royaume-Uni, en Allemagne, où plus de 30.000 nouveaux cas supplémentaires sont enregistrés chaque jour", a relevé le chef de l'Etat, qui a fait valoir une "situation en France plus favorable", mais une augmentation de 40% en une semaine du taux d'incidence.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.