Covid-19 : le couvre-feu maintenu jusqu'en juin ?

Covid-19 : le couvre-feu maintenu jusqu'en juin ?
Paris, le 20 mars 2021.

publié le mardi 27 avril 2021 à 22h21

Le maire de Cergy, Jean-Paul Jeandon, a expliqué au Parisien après une visio-conférence avec Emmanuel Macron que le chef de l'Etat n'envisageait pas d'aménagement sur le couvre-feu avant le mois de juin. "Il estime qu'il y a des phases à respecter", a-t-il précisé.




Après les écoles primaires lundi 26 avril, la levée progressive des restrictions mise en place pour faire face au Covid-19 doit se poursuivre la semaine prochaine avec la réouverture des collèges et des lycées, avec des jauges d'élèves, et la fin de l'interdiction des déplacements entre régions ou des limites à 10 ou 30 km.

Et ensuite ? 

L'exécutif a réitéré plusieurs fois l'objectif de réouverture de terrasses et d'accueil du public pour certains lieux culturels et une partie des commerces à la mi-mai, comme c'est déjà le cas dans plusieurs autres pays européens, mais sans acter de date précise. Emmanuel Macron s'est entretenu mardi soir avec une dizaine de maires en visio-conférence, devant qui il a évoqué l'hypothèse de s'exprimer devant les Français d'ici la fin de la semaine, rapporte dans la soirée Le Parisien. 

"L'idée, c'était d'échanger pour faire part de notre rôle de maire dans la gestion de la crise, les difficultés, ce qui fonctionne, l'aspect vaccination également, les perspectives de retour à la vie normale et le plan de relance", a affirmé à l'AFP Emmanuelle Lejeune, maire de Saint-Lô (Manche), à l'issue de la réunion. "On a senti chez lui une volonté d'anticipation" pour la stratégie vaccinale et la sortie du confinement. Mais il n'a pas donné de "dates", a indiqué à l'AFP le maire de Hazebrouck (Nord) Valentin Belleval (divers droite, non encarté), tablant sur des annonces "d'ici la fin de semaine, ou semaine prochaine".

"Il nous a entendus sur la façon d'avancer et la lisibilité dont on a besoin sur le court et le moyen terme", a de son côté confié au Parisien le maire de Cergy (Val-d'Oise), Jean-Paul Jeandon. S'il a laissé entendre lundi que le couvre-feu à 19H pourrait être reculé, Emmanuel Macron a en revanche expliqué aux élus mardi qu'il serait maintenu au moins jusqu'en juin. "On a pourtant été plusieurs à lui expliquer qu'il fallait lever les contraintes concernant le couvre-feu, mais il estime qu'il y a des phases à respecter", a expliqué M. Jeandon. 

Le chef de l'Etat a également parlé de la stratégie de vaccination, en réclamant un "discours de mobilisation" sur l'AstraZeneca, pour lequel il faut lever "la psychose". "Il a aussi dit que le but c'était d'aller vers la non-prise de rendez-vous à certaines heures, avec adaptation par centres de vaccination, à partir de la mi-mai", a affirmé Jean-Patrick Courtois, le maire de Mâcon (Saône-et-Loire), dans les colonnes du Parisien. Le président de la République réfléchit par ailleurs à élargir la vaccination pour les moins de 55 ans en surpoids. 

Selon BFMTV, Emmanuel Macron a en outre exclu toute nouvelle fermeture des écoles. "Nous ne devons pas transiger avec nos enfants", aurait-t-il déclaré, rapportent des participants à cette réunion à la chaîne d'info.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.