Covid-19 : le confinement levé à La Réunion

Covid-19 : le confinement levé à La Réunion
Centre hospitalier universitaire de Saint-Pierre à La Réunion, en juillet 2021.

publié le samedi 18 septembre 2021 à 11h55

Le préfet de l'île a toutefois prévenu qu'il n'était pas possible à ce stade d'"écarter tout risque de reprise épidémique qui (...) conduirait à remettre en place de nouvelles restrictions" et a donc appelé les Réunionnais à continuer à se faire vacciner.

Fin du confinement à La Réunion. En vigueur dans l'île depuis le 31 juillet pour freiner une nouvelle vague de coronavirus, le confinement a pris fin ce samedi 18 septembre.

Le couvre-feu, lui, a été repoussé à 23 heures. 

"Pour la cinquième semaine consécutive, la situation épidémique s'améliore à La Réunion", a expliqué mercredi le préfet Jacques Billant en annonçant la levée du confinement. "Les dernières données de Santé publique France en date du 11 septembre font (...) état d'un taux d'incidence à 99 et d'un taux de positivité à 2,1%", a ajouté le préfet. 



Fin juillet, alors que l'épidémie était en pleine recrudescence, le taux d'incidence avait dépassé les 400 pour 100.000 habitants et le taux de positivité avait atteint les 10%. La préfecture avait alors imposé une interdiction de se déplacer en dehors d'un rayon de 10 km autour de son domicile en semaine, 5 km le week-end et mis en place un couvre-feu entre 19 heures et 5 heures du matin.

L'amélioration de la situation sanitaire avait permis un premier desserrement des mesures restrictives dès le lundi 6 septembre. Le confinement était maintenu uniquement le week-end et le couvre-feu repoussé à 21 heures. Les dispositions qui sont entrées en vigueur ce samedi seront effectives au moins jusqu'au 3 octobre inclus.

Ces mesures sanitaires "parfaitement suivies par les Réunionnaises et les Réunionnais ont permis de freiner considérablement la circulation épidémique sur le territoire", a souligné Jacques Billant. Le préfet a toutefois prévenu qu'il n'était pas possible à ce stade d'"écarter tout risque de reprise épidémique qui (...) conduirait à remettre en place de nouvelles restrictions".

"C'est pourquoi l'augmentation de la couverture vaccinale" reste "plus que jamais d'actualité" a-t-il ajouté. Au mardi 7 septembre, 423.442 personnes, soit 60,3% de la population présentaient un schéma vaccinal complet

Depuis le début de l'épidémie le 11 mars 2020, 358 malades sont décédés sur l'île des suites de la maladie. 264 de ces personnes sont décédées au cours des six derniers mois.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.