Covid-19 : la vaccination s'ouvre aux 12-18 ans mardi

Covid-19 : la vaccination s'ouvre aux 12-18 ans mardi 
©Fred TANNEAU / AFP

publié le lundi 14 juin 2021 à 08h45

La vaccination des moins de 18 ans se fera avec le vaccin Pfizer/BioNTech sur la base du volontariat du jeune et avec accord "des deux titulaires de l'autorité parentale".

Alors que la France a franchi samedi la barre des 30 millions de personnes primovaccinées contre le Covid-19, la campagne de vaccination franchira une nouvelle étape mardi 15 juin avec son ouverture à tous les adolescents de 12 à 18 ans.

Ces derniers pourront recevoir le vaccin Pfizer/BioNTech, jusqu'à présent le seul à avoir obtenu le feu vert des autorités sanitaires pour être utilisé chez les mineurs.



Annoncée le 2 juin par Emmanuel Macron et déjà mise en place dans plusieurs pays, la vaccination des moins de 18 ans se fera sur la base du volontariat du jeune et avec l'accord "des deux titulaires de l'autorité parentale". Si un seul parent est présent lors de la vaccination, celui-ci doit s'engager sur l'honneur que le parent absent a également donné son autorisation. Pour les jeunes de plus de 16 ans souffrant d'une pathologie à très haut risque de forme grave de Covid-19, l'autorisation d'un seul titulaire de l'autorité parentale est suffisante. 

Pour le Pr Alain Fischer, le "Monsieur vaccin" du gouvernement, la vaccination des mineurs de plus de 12 ans est un "impératif arithmétique" pour se rapprocher de l'immunité de groupe contre le virus. "Pour parvenir à l'immunité de groupe, il faut vacciner 90% des 12 à 100 ans ; si bien qu'elle restera hors d'atteinte même en vaccinant la quasi-totalité des adultes", a-t-il estimé dans le JDD.

En outre, cette vaccination présente selon lui un "bénéfice individuel au sens social et psychologique" pour les ados, qui ont un risque sanitaire minime face au Covid, car "ils paient un trop lourd tribut à la pandémie" avec des décrochage scolaires et des impacts psychologiques très lourds pour les jeunes privés de collège ou de lycée. 

Depuis le début de la campagne de vaccination en France, 30.252.980 personnes ont reçu au moins une injection et 14.028.805 personnes ont reçu deux injections. Cela représente respectivement 57,6% et 26,7% de la population majeure. 15,76 millions de personnes ont un schéma vaccinal complet (deux doses ou une dose si vaccinée avec un vaccin à dose unique ou si la personne a déjà eu le Covid-19), a précisé le ministère de la Santé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.