Covid-19 : la Polynésie française submergée par l'épidémie

Covid-19 : la Polynésie française submergée par l'épidémie
(illustration)

publié le samedi 28 août 2021 à 09h55

A l'instar des Antilles, l'archipel du Pacifique subit de plein fouet les effets du variant Delta, qui frappe une population peu vaccinée.

Le nombre de patients hospitalisés pour Covid-19 a continué à progresser en Polynésie française, pour atteindre 412 personnes, dont 55 en réanimation, a indiqué vendredi 27 août à Papeete le ministère de la Santé local. Après avoir utilisé tous les lits disponibles dans les hôpitaux et les cliniques, le centre hospitalier a été contraint vendredi d'accueillir ses premiers patients dans sa nef centrale, un lieu de passage aménagé en zone d'hospitalisation. Les services de cet hôpital ont déjà tous été repensés pour accueillir plus de patients et des lits ont même été placés dans des bureaux.


Cent cinquante concentrateurs d'oxygène sont arrivés par avion à Tahiti.

Quarante-quatre d'entre eux ont été livrés au Centre hospitalier. Les autres permettront de limiter la saturation des hôpitaux en maintenant certains patients à domicile. Le gouvernement local a annoncé une "journée de jeûne" en mémoire des victimes du Covid-19. Elle aura lieu le 5 septembre en présence des cinq confessions religieuses les plus représentées en Polynésie.

A la date de vendredi, l'épidémie a provoqué 385 décès dont 15 au cours des précédentes 24 heures. Parmi eux, 237 sont intervenus au cours du mois d'août. Ce violent pic épidémique s'explique par l'introduction du variant Delta dans une population peu vaccinée et qui souffre de nombreuses comorbidités, comme l'obésité, le diabète et les maladies cardiovasculaires.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.