Covid-19 : la lente décrue se poursuit à l'hôpital

Covid-19 : la lente décrue se poursuit à l'hôpital
(Photo d'illustration)

publié le jeudi 29 avril 2021 à 20h34

Les services de soins critiques comptaient jeudi 29 avril 5.804 patients, dont 392 admis ces dernières 24 heures, retrouvant ainsi leur niveau du 11 avril.

Si la tension hospitalière reste toujours très forte, la lente décrue amorcée il y a quelques jours se poursuit, révèle les chiffres de Santé publique France publiés jeudi 29 avril. 



Les services de soins critiques (qui rassemblent réanimation, soins intensifs et surveillance continue) comptaient jeudi 5.804 patients, dont 392 admis ces dernières 24 heures, retrouvant ainsi leur niveau du 11 avril. Depuis un peu plus de deux semaines, le nombre de malades Covid-19 hospitalisés dans ces services est proche des 6.000 patients. Un chiffre en-deçà du pic de la première vague en avril 2020 (autour de 7.000) mais supérieur à celui de la deuxième vague à l'automne (4.900). Il était de 5.053 le 31 mars, lors de l'allocution d'Emmanuel Macron annonçant des mesures de restriction supplémentaires.

Le nombre de patients Covid à l'hôpital a lui aussi continué à reculer, à 29.487 contre 29.911 la veille, avec 1.711 nouvelles hospitalisations dans les dernières 24 heures. 321 malades du Covid sont morts à l'hôpital ces dernières 24 heures.

26.538 contaminations ont par ailleurs été enregistrées ces dernières 24 heures, soit 26.255 par jour en moyenne sur la semaine écoulée.

En ce qui concerne la campagne de vaccination, 545.888 doses ont été injectées ce jeudi. Désormais, 15.226 412 personnes ont reçu au moins une injection (soit 22,7 % de la population totale et 29,0 % de la population majeure) et 6.256.387 personnes ont reçu deux injections (soit 9,3 % de la population totale et 11,9 % de la population majeure).

Des chiffres particulièrement scrutés de près alors que le président de la République a annoncé jeudi dans un entretien à plusieurs quotidiens le calendrier des prochaines étapes de la levée des mesures de restriction. Il a toutefois précisé que des "freins d'urgence" pour bloquer les réouvertures pourraient être activés dans certaines métropoles et départements "en fonction de trois critères : le taux d'incidence qui dépasserait à nouveau 400 infections pour 100.000 habitants, une augmentation très brutale de ce taux et une menace de saturation des services de réanimation".

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.