Covid-19 : la Guadeloupe reconfinée, un couvre-feu instauré à Saint-Martin et Saint-Barthélemy

Covid-19 : la Guadeloupe reconfinée, un couvre-feu instauré à Saint-Martin et Saint-Barthélemy
Une rue vide de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe.
A lire aussi

publié le jeudi 05 août 2021 à 08h45

A Saint-Barthélemy et à Saint-Martin, les conditions d'entrée sur les îles ont également été durcies.

Nouvelles restrictions dans les Antilles face à une nouvelle vague de Covid-19. Confrontée à une "croissance exponentielle des cas", la Guadeloupe s'est reconfinée mercredi 4 août au soir pour une durée d'au moins trois semaines, un troisième confinement assorti d'un couvre-feu strict de 20 heures à 5 heures du matin et de restrictions de déplacement. A Saint-Barthélemy et à Saint-Martin, un nouveau couvre-feu a été décidé du 5 au 20 août afin de limiter les déplacements et les rassemblements.

Les conditions d'entrée sur les îles, notamment par voie maritime, ont également été durcies afin de freiner la propagation du virus.



En Guadeloupe, quelque 1.952 cas ont été recensés en début de semaine, selon un communiqué de la préfecture et de l'agence régionale de Santé (ARS), qui alertent sur la présence du variant Delta. Ce dernier représente désormais 70% des criblages, alors qu'à peine plus de 21% des Guadeloupéens ont reçu une première dose de vaccin. "En semaine 30, il y a eu 71 nouvelles hospitalisations Covid et 22 nouvelles admissions en réanimation", précisent les institutions. 

Depuis ce jeudi matin 5 heures, les Guadeloupéens n'ont plus le droit de s'éloigner de plus de 10 kilomètres de leur domicile, sauf motif impérieux et munis d'une attestation. Si les commerces restent ouverts, ainsi que les restaurants à midi, les bars doivent fermer, tout comme les gymnases, stades et piscines. Sur les plages, seule une présence "dynamique" est permise, dans le cadre de promenade, baignade ou activité sportive individuelle.

"Les indicateurs épidémiologiques ont doublé, l'aggravation se confirme", a indiqué de son côté le préfet de Saint-Barthélemy et Saint-Martin , Serge Gouteyron. "Les situations sanitaires de Guadeloupe et de Martinique étant dégradées depuis plusieurs semaines et notre système hospitalier ne pouvant faire face seul, j'ai décidé de l'instauration de mesures complémentaires pour freiner la propagation du virus sur nos îles", a-t-il ajouté.

Sur les îles de Saint-Barthélemy et Saint-Martin, les déplacements seront donc interdits de 22 heures à 5 heures du matin, sauf motif impérieux. Les personnes devant se déplacer sur ces créneaux horaires devront se munir d'une attestation dérogatoire et de justificatifs permettant d'expliquer sa situation.

Le préfet a également annoncé un durcissement des conditions d'entrée sur les deux îles. Les voyageurs désireux d'y aller par voie maritime devront désormais présenter soit un statut vaccinal complet, soit le résultat d'un test antigénique ou PCR négatif, ou faire état d'un motif impérieux et d'une attestation de respect d'un isolement de 7 jours à l'arrivée.

Les dernières données de Santé publique France font état d'une forte augmentation du nombre de cas positifs au Covid-19 à Saint Martin, soit 138 au cours de la semaine dernière contre 63 la semaine d'avant. L'hôpital Louis Constant Fleming de Saint-Martin accueille toujours un nombre important de patients, avec 13 personnes au 4 août dans l'unité Covid, selon l'Ars de Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Deux décès sont à déplorer en 2 semaines, précise-t-elle. 
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.