Covid-19 : la France s'approche de la barre des 5.000 cas quotidiens

Covid-19 : la France s'approche de la barre des 5.000 cas quotidiens©JEAN-PHILIPPE KSIAZEK/AFP

, publié le lundi 21 décembre 2020 à 21h40

Le nombre de nouveaux cas était en baisse lundi 21 décembre. Des résultats encourageants en façade, mais qui sont aussi dus à un nombre de tests plus faible le weekend.

C'est une baisse tellement spectaculaire qu'elle en devient suspecte. La France a comptabilisé 5.797 nouveaux cas de contamination au Covid-19 au cours des dernières 24 heures et plus de 350 morts, selon les chiffres des autorités sanitaires publiés lundi. 


Ce bilan est en baisse par rapport à dimanche (12.799 nouveaux cas) et samedi (17.565 cas), les chiffres de début de semaine marquant toujours un creux car moins de tests sont réalisés le week-end.

Le taux de positivité des personnes testées s'établit à 4,7% contre 5,2% la veille, précise Santé publique France (SpF). Cet indicateur clé s'élevait à 6,4% le 8 décembre, date à laquelle un nouveau mode de comptabilisation a été introduit.

Le nombre de malades du Covid-19 actuellement traités en réanimation poursuit sa lente décrue, avec 2.737 patients (dont 179 admis au cours des dernières 24 heures) contre 2.745 dimanche, précise la base de données de l'agence sanitaire. Cette baisse est marquée depuis le pic de la deuxième vague, atteint le 16 novembre avec plus de 4.900 malades en réanimation.

Quelque 25.201 personnes atteintes de la maladie sont actuellement hospitalisées, avec 1.284 nouvelles admissions en 24 heures. La maladie a fait 354 morts dans les hôpitaux dans les dernières 24 heures, contre 131 dimanche et 190 samedi, portant le bilan total des décès à 60.900 depuis le début de la pandémie, selon SpF.

Les autorités sanitaires craignent que les fêtes de fin d'année entraînent un rebond de l'épidémie, en favorisant la promiscuité sociale.

En France, les premiers vaccins contre le Covid-19 seront administrés dimanche, a annoncé le gouvernement après le feu vert de l'Agence européenne du médicament au vaccin développé par l'américain Pfizer et l'allemand BioNTech. La stratégie française prévoit de vacciner en priorité les personnes âgées en Ehpad et les travailleurs de ces résidences présentant des facteurs de risque, soit environ 1 million de personnes.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.