Covid-19 : la France produit désormais trop de masques après avoir connu une pénurie

Covid-19 : la France produit désormais trop de masques après avoir connu une pénurie
Les volumes de production de masques ont été multipliés par 30 pour atteindre 100 millions d'unités par semaine
A lire aussi

publié le lundi 31 mai 2021 à 17h10

Après la pénurie de masques à laquelle la France faisait face au début de la pandémie, les fabricants français en produisent actuellement trop et ont du mal à écouler leurs stocks.

Les fabricants français de masques qui ont investi en masse n'arrivent plus à écouler leurs stocks et déplorent que l'Etat achète des produits chinois. Les industriels du pays ont, l'année dernière, multiplié leur production par près de 30. 

Les volumes de production de masques ont été multipliés par 30 pour atteindre 100 millions d'unités par semaine, a souligné un porte-parole du cabinet d'Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée à l'industrie. 

Concurrence avec les masques étrangers

Bien que de nombreuses usines aient été réaménagées pour répondre à la demande gouvernementale, le masque français est actuellement de 20 à 30% plus onéreux que le produit analogue chinois, indique Le Figaro.  

Une différence de prix qui pousse à privilégier ces masques moins chers. De nombreux acheteurs publics optent eux aussi pour des offres étrangères à bas prix, bien que leur qualité ne soit pas à la hauteur. 

"Nous ne demandons pas de favoritisme mais une concurrence saine. On ne peut pas continuer à laisser entrer en Europe des masques qui ne respectent pas les normes", a estimé Yvan Malepart, PDG de Macopharma, l'entreprise qui avait fourni ses derniers masques en janvier 2021 à Santé publique France. Elle a été contrainte d'exporter sa production pour vider ses stocks.  

Bientôt la fin du masque ? 

Emmanuel Macron avait expliqué qu'il fallait "rester prudents" en raison du virus en circulation. Le port du masque restera ainsi en vigueur sur l'ensemble du territoire au moins "jusqu'à la fin du mois de juin", avait-t-il précisé le 20 mai. 

Le ministre de la Santé Olivier Véran, espère, quant à lui, que la fin du masque soit prévue pour cet été. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.