Covid-19 : "La France a des atouts majeurs" pour passer Noël sans restriction, selon Gabriel Attal

Covid-19 : "La France a des atouts majeurs" pour passer Noël sans restriction, selon Gabriel Attal©Ludovic MARIN / AFP

publié le dimanche 05 décembre 2021 à 17h57

"En étant vigilants et responsables, nous avons tous les moyens de passer Noël ensemble", a estimé Gabriel Attal, le porte-parole de l'Elysée, dans les colonnes du Parisien ce dimanche 5 décembre.

La flambée de l'épidémie de Covid-19 est au coeur des préoccupations, à quelques semaines seulement des fêtes de fin d'année. Pourront-elles bien se passer ? Dans les colonnes du Parisien ce dimanche 5 décembre, le porte-parole de l'Elysée Gabriel Attal se veut plutôt rassurant.



"Avec le pass sanitaire, avec notre couverture vaccinale très large et notre campagne de rappel, la France a des atouts majeurs" pour un Noël sans restriction, a-t-il estimé.

"En étant vigilants et responsables, nous avons tous les moyens de passer Noël ensemble", a continué Gabriel Attal.

Alors qu'un Conseil de défense sanitaire aura lieu ce lundi, un élargissement du pass sanitaire ne semble pas prévu. "On l'a déjà renforcé, en demandant un test de 24 heures pour les non-vaccinés et en l'étendant aux marchés de Noël ou dans les stations de ski. A date, je n'ai pas connaissance d'autres élargissements, même si par principe tout est sur la table", a-t-il fait savoir.



Au sujet de la campagne de vaccination et du manque de rendez-vous pour la dose de rappel, le porte-parole de l'Elysée a promis que de "nouveaux créneaux vont continuer à apparaître sur les plates-formes". "On rouvre des centres de vaccination. Plus de 50 ont rouvert depuis l'allocution d'Olivier Véran, on a annoncé 300 centres en plus et les professionnels de ville se mobilisent", a assuré Gabriel Attal.

Vers la vaccination dès 5 ans ?

La vaccination des 5-11 ans contre le Covid-19 sera aussi au programme du Conseil de défense sanitaire lundi, selon un document du ministère de la Santé consulté par l'AFP, qui évoque l'annonce d'un "calendrier précis" après cette réunion.

Le ministère ajoute que "l'ouverture de la vaccination à tous les enfants" de cette classe d'âge est prévue "début janvier 2022".

Entre temps, "les doses de vaccins pédiatriques Pfizer seront livrées" aux pharmacies hospitalières dès le 13 décembre, puis "en ville" à partir de "fin décembre" aux "professionnels de santé habilités".

Une source gouvernementale a toutefois indiqué à l'AFP que la décision reste suspendue à l'avis de plusieurs instances, dont le Comité consultatif national d'éthique (CCNE) qui n'a pas encore répondu à la saisine de l'exécutif sur ce sujet.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.