Covid-19 : "La deuxième vague est là", martèle Jean Castex qui appelle les Français à se mobiliser

Covid-19 : "La deuxième vague est là", martèle Jean Castex qui appelle les Français à se mobiliser
Le Premier ministre Jean Castex, le 29 septembre 2020, à l'Assemblée nationale.

, publié le lundi 12 octobre 2020 à 09h30

Le Premier ministre a évoqué de nouvelles restrictions, notamment des reconfinements locaux, si la situation épidémique ne s'améliorait pas rapidement. 

"La réalité de la deuxième vague est là. J'appelle à ce que nous nous mobilisions toutes et tous pour faire face à cette deuxième vague (...) Il ne peut plus y avoir de relâchement", a martelé lundi 12 octobre le Premier ministre Jean Castex sur franceinfo.

Selon le chef du gouvernement, "si chacun y met du sien, on peut changer le cours des choses" et faire reculer cette "deuxième vague forte". 


"Il faut éviter par tout moyen les personnes qui s'agglutinent les unes avec les autres, qui ne portent pas de masque (...) Il n'y a vraiment rien de nouveau : je demande que l'on respecte les gestes barrière dans l'espace public et dans la sphère privée", a souligné le chef du gouvernement.

Il a également demandé aux Français de limiter le nombre de personnes qu'ils reçoivent chez eux, tout en reconnaissant qu'il ne "peut pas réglementer" à ce sujet. "Mais il y a quelqu'un qui peut réglementer l'espace privé. C'est le propriétaire, le maître des lieux", a ajouté le Premier ministre, rappelant qu'au restaurant il convient d'éviter les repas à plus de six personnes, en s'espaçant. "On me dit que c'est une dictature sanitaire. Restons raisonnable", a fustigé Jean Castex.

"Nous sommes engagées contre une course d'endurance. Il y a eu le confinement, le déconfinement et un certain nombre de nos concitoyens ont pensé que c'était fini. Pour autant, ce n'est pas parce que c'est une course qui va durer encore plusieurs mois encore qu'on ne peut pas vaincre cette maladie par notre comportement", a insisté le Premier ministre.

Des reconfinements locaux possibles

"Nous prenons des mesures en fonction de la situation épidémique. Si, dans une période de 15 jours, nous voyons que les indicateurs sanitaires se dégradent beaucoup, que les lits de réanimation se remplissent plus encore que prévu, nous pourrons effectivement prendre des mesures supplémentaires", a prévenu Jean Castex.

"Rien ne doit être exclu", a-t-il souligné évoquant notamment des reconfinements locaux. Le Premier ministre a toutefois répété qu'un nouveau confinement généralisé, dont "les conséquences sont absolument dramatiques", "doit être par tous moyens évité". "C'est possible, si nous nous y mettons tous", a-t-il estimé.

L'exécutif examinera lors du conseil de défense hebdomadaire mercredi "les données épidémiologiques pour voir s'il y a lieu d'aller plus loin".

Une nouvelle version de l'application StopCovid

Après avoir fait scandale en expliquant ne pas avoir téléchargé l'application StopCovid, pourtant fortement promue par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre l'épidémie, Jean Castex a annoncé la mise en ligne d'une nouvelle version pour le 22 octobre prochain. Il n'a pas détaillé quelles en seront les nouveautés.  

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.