Covid-19 : la baisse des hospitalisations en réanimation se poursuit

Covid-19 : la baisse des hospitalisations en réanimation se poursuit
81 814 personnes sont mortes du Covid-19 depuis le début de l'épidémie.
A lire aussi

, publié le dimanche 14 février 2021 à 22h00

La pression sur les hôpitaux baisse légèrement sans que la circulation du coronavirus ne ralentisse. Les établissements hospitaliers enregistrent une diminution des nouvelles admissions. 81 814 personnes sont mortes depuis le début de l'épidémie. 

Le nombre de nouvelles hospitalisations et entrées en réanimation de malades du Covid-19 ont continué de reculer au cours des dernières 24 heures, sans que la circulation du virus ne ralentisse.
Près de 80 patients, admis en réanimation depuis la veille, en moins dans les hôpitaux français, affiche le bilan délivré par Santé Publique France dimanche 14 février 


Les services de réanimation ont admis 113 nouvelles personnes malades, contre 191 la veille. Quant au nombre de personnes actuellement en réanimation, il reste stable: 3 299 malades du Covid-19 y sont hospitalisés contre 3 294 la veille. Cet indicateur était passé vendredi pour la première fois en cinq jours sous la barre des 3 300. 

Au cours des précédentes vagues de contamination, leur nombre avait atteint 7.000 au printemps et 4.900 à l'automne.Les hôpitaux comptent désormais 26 401 patients malades du Covid-19 (contre 26 196 la veille), un chiffre qui était en baisse pendant les cinq derniers jours.

Sur les dernières 24 heures, l'agence de santé recense 651 nouvelles admissions (contre 1085 la veille, qui était hors dimanches le chiffre le plus bas pour cet indicateur depuis le samedi 9 janvier). 

81 814 décès du Covid-19 

Santé Publique France a recensé 16 546 nouvelles contaminations en 24 heures, contre 21 231 la veille. En un jour, 167 personnes sont mortes de la maladie, portant le nombre total des décès à 81 814 depuis le début de l'épidémie. En une semaine, on compte 9 921 nouvelles hospitalisations et 1 763 admissions en réanimation.

Ces chiffres sont relativement stables depuis le début de l'année tandis que les autorités sanitaires guettent l'éventuel afflux de malades à cause de nouveaux variants du virus arrivés en France et considérés comme plus contagieux. 

La campagne de vaccination a permis à plus de 2,2 millions de personnes de recevoir une première injection à la date de samedi et à près de 647 173 de recevoir deux doses, d'après la Direction générale de la santé.

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.