Covid-19 : l'Ouest moins contaminé que l'Est, la météo en cause?

Covid-19 : l'Ouest moins contaminé que l'Est, la météo en cause?
Une passante, à Bordeaux (illustration)
A lire aussi

, publié le jeudi 10 décembre 2020 à 21h55

Olivier Véran a évoqué les écarts constatés selon les territoires quant aux cas de contamination au Covid-19 dans les dernières semaines. Selon le ministre, qui cite des travaux de chercheurs, cette tendance s'explique en partie par les différences de température en ce début d'hiver.

"Un facteur contre lequel nous ne pouvons pas faire grand chose". Dans le cadre de la conférence de presse du gouvernement sur l'épidémie de Covid-19 jeudi 10 décembre, Olivier Véran a mentionné "l'élément climatique" comme l'une des raisons du coup d'arrêt dans l'amélioration de la situation sanitaire constaté depuis une dizaine de jours en France métropolitaine.

"Quelles sont les raisons de ce plateau? Pourquoi ça a arrêté de baisser? Le relâchement collectif, sans doute. Un brassage plus important dans populations lié notamment à l'allègement des règles du confinement, c'était attendu", a d'abord commenté le ministre de la Santé.

"Mais aussi un facteur contre lequel nous ne pouvons pas faire grand chose, c'est le facteur climatique, le froid et l'humidité qui ont accompagné l'arrivée du mois de décembre dans notre pays". "Des éléments climatiques qui pourraient d'ailleurs, selon certains experts, expliquer ce gradient (variation, ndlr) Ouest-Est que nous constatons, avec des niveaux d'incidence beaucoup plus faibles en Bretagne qu'en Savoie ou en Haute Savoie".

En ce début d'hiver météorologique, l'Est de la France a été soumis à des températures basses et une vague de froid qui a moins touché les départements de la façade atlantique, soumis à un climat océanique moins rigoureux.

13.750 cas positifs au Covid-19 ont été enregistrés en France jeudi 10 décembre, selon les chiffres officiels publiés par Santé Publique France, un niveau en baisse par rapport à la veille mais toujours très loin des 5.000 cas par jour visés par le gouvernement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.