Covid-19 : "L'incompréhension est forte" chez les commerçants reconfinés

Covid-19 : "L'incompréhension est forte" chez les commerçants reconfinés
"Ce sont désormais 90 000 petits et grands commerces qui sont fermés et qui ne comprennent absolument pas pourquoi ils sont les seuls à être confinés"

publié le lundi 22 mars 2021 à 20h00

Certains ont du mal à accepter les nouvelles restrictions sanitaires liées au reconfinement. Plus de 90 000 commerces ont été contraints de fermer. 

Alors que les commerçants doivent refermer leurs portes dans les zones concernées par le reconfinement, les réseaux de chambres de commerce et d'industrie (CCI) et une association de fédérations de commerçants (CdCF), tirent la sonnette d'alarme.


Ces deux organismes recommandent au gouvernement d'autoriser l'ouverture de tous les commerces dans les zones concernées par les nouvelles mesures de fermeture. Selon eux "les premières remontées du terrain, montrent que l'incompréhension est forte, notamment chez les professionnels du textile / habillement, des chaussures, des bijoux, des magasins de jouets". 

Ils alertent sur "ces mesures qui fragilisent encore plus ces secteurs dont les professionnels ont fait preuve d'une grande responsabilité ces derniers mois pour accueillir leurs clients en toute sécurité et accélérer leur transformation numérique". 

"Risque de faillite plus que jamais réel" 

"Ce sont désormais 90 000 petits et grands commerces qui sont fermés et qui ne comprennent absolument pas pourquoi ils sont les seuls à être confinés ", déplore le président du CdCF, William Koeberlé qui appelle à la mise en place d'un "nouveau plan de relance du commerce massif".

Ils disent attendre "la mise en œuvre rapide des aides promises pour la prise en charge des coûts fixes, des loyers et des stocks, alors que le risque de faillite pour certains commerçants devient plus que jamais réel". 

Les commerces et rayons de grandes surfaces ne rentrant pas dans la liste de ceux "vendant des biens et des services de première nécessité" ont fermé leurs portes dans les 16 départements concernés par le reconfinement, dont ceux d'Île-de-France, avait annoncé le Premier ministre Jean Castex le 18 mars. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.