Covid-19 : l'épidémie toujours sur un plateau élevé

Covid-19 : l'épidémie toujours sur un plateau élevé
(Photo d'illustration) Un hôpital en Polynésie française.

publié le samedi 28 août 2021 à 20h53

La plupart des indicateurs restent stables, analyse Santé Publique France.


Avec 11.052 patients hospitalisés, dont 2.259 dans les services de soins critiques, ces dernières 24 h, l'épidémie semble poursuivre sur un plateau, certes élevé, mais stable.

Le chiffre des hospitalisations est sur un plateau depuis plusieurs jours, après avoir franchi le seuil de 11.000 patients hospitalisés lundi dernier. Les hôpitaux ont accueilli 465 patients sur les dernières 24h.

Les unités de soins intensifs, qui accueillent les malades atteints des formes les plus graves du Covid-19, restent sous une tension contenue.

Ces unités comptent 2.259 malades, contre 2.270 vendredi et 2.261 jeudi. Elles ont enregistré 119 admissions sur les dernières 24h, contre 194 la veille.

Les chiffres sur sept jours, qui lissent les variations quotidiennes, confirment la stabilité des principaux indicateurs. Un total de 5.521 patients ont été hospitalisés sur les sept derniers jours, contre 5.828 à compter de vendredi et 5.805 jeudi. Même scénario pour les services de soins critiques qui ont admis 1.209 malades atteints de formes graves sur les sept derniers jours, contre 1.250 vendredi.

Le taux de positivité, qui mesure la proportion de cas positifs par rapport au nombre de personnes testées est repassé sous le seuil de 3% (2,9%)  Cet indicateur, calculé sur les sept derniers jours consolidés à J-3, avait franchi la barre des 3% le 22 juillet dernier.

La Covid-19 a causé la mort de 114.157 personnes depuis le début de la pandémie. Elle a emporté 75 patients sur les dernières 24h. La campagne de vaccination se poursuit à un rythme soutenu. Au total, 48.356.975 personnes ont reçu au moins une injection (soit 71,7% de la population totale) et 43.490.579 personnes bénéficient d'un schéma vaccinal complet (soit 64,5% de la population totale).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.