Covid-19 : l'ARS Grand Est appelle "tous les professionnels de santé" à venir renforcer les établissements de soins

Covid-19 : l'ARS Grand Est appelle "tous les professionnels de santé" à venir renforcer les établissements de soins
Dans l'unité de soins intensifs de l'hôpital de Strasbourg.

publié le lundi 06 décembre 2021 à 13h25

"Tout professionnel de santé, étudiant ou retraité" peut se porter volontaire.

Libéraux, étudiants, retraités...

L'Agence régionale de santé (ARS) du Grand Est lance un nouvel appel aux soignants lundi 6 décembre. "Les structures de soins de notre région sont de nouveau confrontées à de fortes tensions du fait de la circulation des maladies hivernales conjugué à la reprise épidémique de la Covid-19 sur l'ensemble du territoire", écrit l'agence sanitaire dans un communiqué. L'ARS sollicite donc "tous les professionnels de santé" volontaires pour "venir renforcer les structures de soins régionaux dès à présent et pour les prochaines semaines".



"Tout professionnel de santé, étudiant ou retraité" peut se porter volontaire. Pour les professionnels de santé en exercice, "en cas de perte d'activité, leurs frais fixes sont indemnisés, ce qui leur permet de renforcer les services Covid-19, puis de reprendre leur activité", précise l'agence sanitaire. Pour les professionnels de la réserve sanitaire, "leur rémunération est augmentée, par exemple de 125 € à 200 € par jour pour une infirmière en activité".

Les professionnels de santé hospitaliers et libéraux à la retraite "ne sont pas soumis au plafonnement du cumul de leur retraite et de leur revenu d'activité s'ils exercent cette activité, médicale ou paramédicale, dans un service Covid-19 et il n'y a pas de délai de carence de 6 mois après départ à la retraite". Les étudiants "peuvent tous être mobilisés, en dehors des périodes de formation", et seront "rémunérés pour cette activité". 

Comme le précise le communiqué, les professionnels de santé volontaires sont invités à se rendre sur la plateforme https://renfortrh.solidarites-sante.gouv.fr qui permet "la mise en relation des professionnels de santé disponibles et volontaires pour une mission et les établissements de santé qui ont besoin de renforts".

Dans le Grand Est, plus de 900 malades du Covid-19 étaient hospitalisés lundi dont plus de 160 en réanimation. À part la Marne, le Bas-Rhin et la Meurthe-et-Moselle, tous les départements de la région sont au-dessus de la moyenne nationale pour ce qui est du taux d'occupation des lits en soins critiques. Les Vosges sont même très au-dessus, avec 125% contre 40,3% pour la moyenne en France.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.