Covid-19 : Jean-François Delfraissy prédit un nouveau variant "dans le courant de l'hiver"

Covid-19 : Jean-François Delfraissy prédit un nouveau variant "dans le courant de l'hiver"
Jean-François Delfraissy

publié le vendredi 23 juillet 2021 à 10h04

Le président du conseil scientifique s'est prononcé pour le port du masque dans une foule "même si vous êtes vacciné". 

"Ce virus a des capacités de mutations hors-norme". Jean-François Delfraissy, président du conseil scientifique, était l'invité vendredi 23 juillet de BFMTV.

"Nous gagnerons" face au Covid-19 mais il faudra être patient. "Nous aurons probablement un autre variant qui arrivera dans le courant de l'hiver", a-t-il prédit alors que le variant delta est à l'origine d'une flambée épidémique sans précédent avec une augmentation exponentielle du nombre de contaminations quotidiennes. Selon lui, il n'y aura pas de retour à la normale avant "peut-être 2022-2033". 




Avec près de 22.000 contaminations jeudi 22 juillet, le médecin estime à 50.000 le nombre de cas quotidiens pour le début du mois d'août. Jean-François Delfraissy appelle donc à revenir aux gestes barrières dont le port du masque et le lavage des mains. D'ailleurs, il continue lui-même à porter le masque, "quand je suis dehors à Paris ou en région parisienne".

Pour un retour aux gestes barrières 

Même "si vous être vacciné et que vous êtes dans une situation de foule, portez le masque", a-t-il souligné, estimant que "ce n'est pas un problème de loi, c'est un problème de bon sens". "Je continue à porter le masque en région parisienne, en pleine campagne je ne vais pas le porter," a-t-il donné comme exemple. "Dans des zones du littoral où il y a énormément de monde, oui le port du masque m'apparaît raisonnable", a-t-il encore dit, interrogé sur les mesures de restrictions prises dans certaines zones particulièrement touchées par cette "quatrième vague". 

A-t-on eu raison de lever les restrictions contre le Covid-19, comme le couvre-feu ou la réouverture des bars et restaurants ? Le variant delta est tellement contagieux, "on aurait pu tout fermer ou tout rouvrir, ça n'aurait rien changé", affirme le professeur. "La question, maintenant qu'il est là c'est jusqu'à quel point on doit rouvrir", poursuit-il.

Menaces sur le système de soins

Concernant les discothèques, la prudence est de rigueur. "C'est un lieu de cluster, on le sait. (....) Si le pass sanitaire est mis en place (...) la venue en discothèque est possible, mais on fait attention", prévient-il. 

Il s'est "réjoui, au nom du conseil scientifique," de l'adoption dans la nuit du nouveau projet de loi anti-Covid avec à la clef l'extension controversée du pass sanitaire et l'obligation vaccinale pour les soignants. L'adoption de telles mesures, "c'est urgent, c'est le moment de le faire, c'est là où ça va se jouer pour éviter le retentissement hospitalier (de la quatrième vague) fin août". "D'ici fin août, nous allons nous trouver dans une situation très complexe, avec un impact sur le système de soins", a explicité jeudi le président du conseil scientifique devant les sénateurs des commissions des Lois et des Affaires sociales. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.