Covid-19 : Jean-François Delfraissy voit une sortie de crise "plutôt sur 2022"

Covid-19 : Jean-François Delfraissy voit une sortie de crise "plutôt sur 2022"
Jean-François Delfraissy, en 2020

publié le mardi 13 avril 2021 à 08h45

Dans un sujet diffusé sur TF1 lundi 12 avril, le président du Conseil scientifique a répété ses réserves, face à une situation sanitaire qui ne devrait pas être définitivement réglée par la période estivale.

Jean-François Delfraissy a évoqué la perspective d'une sortie de crise définitive "plutôt sur 2022", mettant notamment en garde sur une circulation virale importante à l'automne prochain malgré les campagnes de vaccinations. A l'occasion d'un sujet du 20h de TF1 consacré au Conseil scientifique, le président de la structure a répondu aux critiques sur l'opacité de ce comité, mis en place par l'exécutif dans les premières semaines de la crise sanitaire. "Il faut arrêter de fantasmer sur le Conseil scientifique. On est des gens normaux, et de bons scientifiques me semble t-il", explique t-il ainsi.

"Il n'y a jamais eu de troisième pouvoir médical en France", ajoute t-il.


Quant aux perspectives face à la crise, il se montre prudent. Les masques ? "Je pense qu'on va les porter longtemps", estime t-il. "Est-ce qu'on va sortir complètement de la crise à l'été ? Non ! Et on aura probablement à l'automne une circulation virale importante. Mais on aura une large population vaccinée", a-t-il d'abord jugé. "Je vois une sortie de crise un peu définitive, plutôt sur 2022", déclare t-il.

En février dernier, des membres du Conseil scientifique avaient plaidé dans la revue médicale The Lancet Public Health pour une "nouvelle approche" basée sur "un contrat social clair et transparent" entre les générations car le Covid-19 pourrait être là pour durer. "La fin tant attendue de cette crise sanitaire mondiale pourrait bien être continuellement repoussée puisque de nouveaux variants émergent" et risquent de rendre les vaccins moins efficaces, écrivaient ainsi cinq membres du Conseil scientifique, dont son président, le Pr Delfraissy.

Créé en mars 2020, le Conseil scientifique a déjà employé ce type d'arguments dans certains des avis qu'il communique régulièrement au gouvernement français pour guider sa politique de lutte contre la pandémie. "Il n'est plus possible d'utiliser une succession de confinements généralisés comme réponse principale à la pandémie de Covid-19", argumentent les signataires.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.