Covid-19 : forte décrue à l'hôpital, "pas de pont pour la vaccination"

Covid-19 : forte décrue à l'hôpital, "pas de pont pour la vaccination"
Gabriel Attal, à Paris, le 9 décembre 2020
A lire aussi

publié le mercredi 12 mai 2021 à 16h40

Le porte-parole du gouvernement a salué une amélioration de la situation sanitaire plus homogène sur l'ensemble du territoire métropolitain.

La tendance à la baisse de l'épidémie de Covid-19 se confirme de jour en jour. "En une semaine, le virus a connu une nouvelle forte décrue.

L'épidémie recule désormais plus fort qu'au même moment au mois de novembre dernier. L'amélioration est désormais forte, avec un nombre de contaminations par jour au niveau le plus bas de janvier", a indiqué Gabriel Attal, lors d'un point-presse mercredi 12 mai.

Ce dernier a salué une "décrue importante qui s'observe à l'hôpital". "Nous sommes repassés en dessous de nos capacités théoriques maximales", a t-il déclaré. L'amélioration devient plus homogène dans les territoires, même si "la circulation du virus reste plus forte en IDF et Normandie. Le porte-parole du gouvernement note un recul du virus particulièrement fort en Paca, où le taux d'incidence a reculé de plus d'un tiers sur les 7 derniers jours.

Quant à la campagne de vaccination, ouverte depuis ce 12 mai à tous les majeurs en cas de rendez-vous disponibles pour le lendemain, le cap des 20 millions de primovaccinés devrait être atteint d'ici le week-end de l'Ascension. "Il n'y aura pas de pont pour la vaccination", a t-il lancé, précisant que la rémunération pour les professionnels qui interviendront dans les centres de vaccination au cours du week-end de l'Ascension sera augmentée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.