Covid-19 : feu vert pour la 3e dose dès 18 ans

Covid-19 : feu vert pour la 3e dose dès 18 ans
(illustration)

publié le jeudi 25 novembre 2021 à 10h45

Quelques heures avant le point-presse attendu d'Olivier Véran, la Haute autorité de santé s'est déclarée favorable à la généralisation du rappel vaccinal pour les majeurs, avec un délai raccourci à cinq mois depuis la dernière injection.

La dose supplémentaire de vaccin pour tous les majeurs est en bonne voie, selon les annonces des autorités sanitaires françaises, jeudi 25 novembre. Dans un avis rendu juste avant les annonces du gouvernement prévues à la mi-journée, la Haute autorité recommande une dose de rappel pour tous les adultes ayant terminé leur schéma vaccinal il y a plus de cinq mois (contre six auparavant).

Ce feu vert du gendarme sanitaire français devrait constituer la ligne directrice de la prise de parole d'Olivier Véran, qui doit détailler des nouvelles mesures de l'exécutif articulées autour du renforcement des gestes barrières, du pass sanitaire et de l'accélération de la campagne de vaccination.



Dans un avis rendu seulement six jours auparavant, vendredi, la Haute autorité de santé (HAS) préconisait que la dose de rappel soit faite à partir de 40 ans, 6 mois après la dernière injection. Mais elle a décidé d'abaisser ces délais car la "reprise de l'épidémie" est "encore plus forte qu'attendue", explique-t-elle dans son nouvel avis.

Elle "considère que le contexte épidémique préoccupant justifie une accélération de la campagne vaccinale en raccourcissant le délai entre primovaccination et dose de rappel", justifie la HAS, dont le rôle est d'inspirer la politique du gouvernement sur ces questions. Elle "recommande donc que l'administration d'une dose de rappel puisse désormais être réalisée dès 5 mois après la primovaccination et que la campagne de rappel puisse être élargie dès maintenant aux personnes âgées de 18 ans et plus".
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.