Covid-19: évacuation sanitaire hors normes jeudi entre La Réunion et l'Hexagone

Chargement en cours
Quatre patients atteints du Covid-19 évacués de La Réunion vers Paris le 4 mars 2021
Quatre patients atteints du Covid-19 évacués de La Réunion vers Paris le 4 mars 2021
1/4
© AFP, Richard BOUHET

, publié le jeudi 04 mars 2021 à 19h18

Quatre patients hospitalisés sur l'île de La Réunion, atteints du Covid-19, ont été évacués vers l'Hexagone par vol sanitaire jeudi soir, une opération sans précédent par la durée du trajet et le nombre de malades transportés, selon les autorités sanitaires.

Venant de Mayotte dont ils avaient été déjà évacués sanitairement, les quatre patients étaient hospitalisés en réanimation à La Réunion. 

Leur avion a décollé de La Réunion à 21h33 locales (18h33 heure de Paris), a constaté l'AFP, et doit atterrir vendredi matin à l'aéroport parisien Charles-de-Gaulle après onze heures de vol.

Témoin de la complexité de l'opération, le transfert des quatre malades des ambulances à l'appareil a duré environ deux heures.

"Ils sont inconscients et intubés", a précisé le professeur Bertrand Guihard, chef du SAMU Réunion, lors d'un point presse jeudi matin.

S'"il n'y a pas de risque zéro" en médecine, M. Guihard a souligné: "nous avons mis tous les moyens (en place) pour minimiser ces risques en termes de compétences médicales, de nombre de soignants, de matériel, d'organisation et de préparation".

Si les évacuations sanitaires sont courantes entre l'île et l'Hexagone, c'est la première fois qu'autant de malades sont transportés simultanément, a dit le médecin.

Une dérogation de l'aviation civile a d'ailleurs été nécessaire pour permettre à Air Austral d'embarquer ces malades. "Nous sommes homologués pour transporter deux civières, nous avons eu une autorisation spéciale pour passer à quatre", a indiqué Amine Tadjadit, responsable de la maintenance navigabilité à Air Austral.

Le voyage vers la Métropole du Boeing 787 d'Air Austral va durer 11 heures. Pour cette première, des moyens hors normes ont été mis en oeuvre par l'Agence régionale de santé (ARS) et le centre hospitalier universitaire (CHU) de La Réunion: 15 soignants, dont trois médecins et quatre infirmiers du Samu de Paris, ainsi que 800 kg de matériel médical ont ainsi été mobilisés.

"Sur cette opération nous avons été mandatés par le ministère de la Santé pour coordonner les différents acteurs, les différents Samu, l'opérateur de l'avion que nous affrétons, Air Austral, et cela en lien permanent avec la cellule de crise du ministère de la Santé", a expliqué à l'AFP Arnaud Derossi, directeur médical chez International SOS, société spécialisée dans les évacuations sanitaires.

"Ces patients Covid ont une fragilité pulmonaire, ce qui nécessite d'être très précautionneux. Là on est sur quatre patients transportés, c'est une énorme logistique, toute une organisation qui relève de l'exceptionnel", commente M. Guihard.

- 9.000 litres d'oxygène -

"Le transport d'un ou deux patient graves, ça fait partie du quotidien, c'est vrai que quatre patients dans un état grave avec des soins de réanimation sophistiqués, avec des capacités de les prendre en charge en cas d'aggravation en vol, c'est moins fréquent", a expliqué M. Derossi, ajoutant que deux machines d'oxygénation extracorporelle ont été prévues.

Chaque malade aura à disposition 9.000 litres d'oxygène, soit plus que les 7.000 dont ils auront besoin normalement selon les médecins. Cette quantité "fait partie des points pour lesquels nous avons limité le nombre de patients (évacués), car la quantité (d'oxygène) que l'on peut se permettre à bord reste limitée", ajoute le médecin.

A ce stade, une autre opération de ce type n'a pas encore été décidée.

Le lieu d'hospitalisation des patients en Ile-de-France n'a pas été précisé.

C'est pour diminuer la pression sur le système hospitalier réunionnais qu'a lieu cette évacuation, dont le coût n'a pas été indiqué.

Le taux d'occupation des services de réanimation y est de 90%. Sur les 122 lits disponibles, 54 sont occupés par des malades du Covid-19, dont 16 par des Réunionnais et 38 par des évacués sanitaires de Mayotte. 

Entre le 20 et le 26 février, 884 nouveaux cas de Covid, dont sept décès, ont été recensés par l'ARS sur l'île, soit un taux d'incidence de 104 pour 100.000.

Depuis le début de l'épidémie le 11 mars 2020, 13.125 personnes ont été contaminés par le virus à La Réunion et 59 malades sont décédés.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.