Covid-19 : "Entre 10.000 et 15.000 cas par jour" d'ici 15 jours, estime Olivier Véran

Covid-19 : "Entre 10.000 et 15.000 cas par jour" d'ici 15 jours, estime Olivier Véran
Le ministre de la Santé Olivier Véran, le 22 avril 2021.

publié le mardi 04 mai 2021 à 11h01

Les cas de contamination au Covid-19 "baissent de 20 à 25% par semaine",  a indiqué le ministre de la Santé dans un entretien à Sciences Po TV. 

Malgré une situation sanitaire toujours tendue, l'étape 1 du plan en quatre étapes du déconfinement s'est amorcée lundi 3 mai, avec le retour des lycéens et collégiens en cours et la levée des restrictions de déplacement. Alors que certains spécialistes estiment qu'il est trop tôt, le ministre de la Santé Olivier Véran se montre confiant. 



"Nous étions à 40.000 cas par jour, nous sommes à 20.000 cas par jour, et l'épidémie baisse de 20 à 25% par semaine", a-t-il souligné lundi 3 mai dans un entretien à Sciences Po TV.

"Dans quinze jours, nous devrions être quelque part entre 10.000 et 15.000 cas par jour, ce qui nous permet de reprendre le contrôle sur l'épidémie grâce au triptyque 'tester, alerter, protéger'", a estimé le ministre face aux étudiants. 



"Ce que nous constatons aussi, c'est une diminution du nombre de malades hospitalisés et moins de malades en réa. Encore beaucoup, trop, mais ça diminue. Or, on sait que la réanimation d'aujourd'hui correspond à la contamination d'il y a trois semaines, donc on sait que dans trois semaines il y aura moins de malades en réanimation et qu'on aura pu reprendre la programmation des soins", a-t-il avancé. "Reprise du contrôle sur l'épidémie, reprise des soins programmés = levée des contraintes, qui pèsent beaucoup sur les Français", a conclu Olivier Véran.

Dans 15 jours, le 19 mai précisément, doit débuter la phase 2 du déconfinement, à savoir la réouverture des terrasses, commerces et lieux culturels. Le couvre-feu sera par ailleurs relevé à 21h. Emmanuel Macron a néanmoins assuré la semaine dernière que des 'freins d'urgence' sanitaires pourraient être activés dans les territoires où le virus circulerait trop", notamment dans les départements où le taux d'incidence dépasserait les 400 cas de contaminations pour 100.000 habitants. Trois départements dépassaient toujours ce seuil selon les dernières données disponibles (au 29 avril) : la Seine-Saint-Denis (440), le Val-de-Marne (431) et le Val-d'Oise (418) .

Pour rappel, en novembre dernier, lors du deuxième confinement, Emmanuel Macron avait conditionné la réouverture des restaurants et lieux de culture à 5.000 cas de contamination par jour. Un objectif qui a aujourd'hui été abandonné. 
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.