Covid-19 : en route vers un reconfinement ? Olivier Véran s'exprime

Covid-19 : en route vers un reconfinement ? Olivier Véran s'exprime
Le ministre de la santé s'est exprimé mardi 22 décembre sur TF1.
A lire aussi

, publié le mardi 22 décembre 2020 à 22h00

Le ministre de la Santé, invité de TF1 mardi 22 décembre a rejeté, pour le moment, un troisième confinement entre Noël et la rentrée de janvier, suite aux demandes des maires de Reims et de Nancy. 

La décision d'un confinement "se fait en fonction de la situation sanitaire", a-t-il précisé. "Aujourd'hui, dans notre pays, il y a trop de cas quotidiens, plus de 10 000 cas. Nous ne sommes pas en flambée épidémique comme certains de nos voisins qui ont dû reconfiner en catastrophe", a-t-il assuré sur le plateau de TF1

"En France, nous avons déjà pris ces mesures de confinement plus tôt (avec un confinement qui a été important dans notre pays au mois d'octobre et novembre nous permettant d'éviter ce reconfinement en catastrophe).


Le texte controversé ne sera pas examiné 

"Le projet de loi controversé instituant un régime pérenne de gestion des urgences sanitaires en cas de future pandémie ne sera pas examiné par le Parlement dans les prochains mois, avant d'être sorti de la crise", a-t-il annoncé. 

La possibilité de voir conditionnés certains déplacements à la vaccination, évoquée dans ce projet de loi présenté lundi en Conseil des ministres, a suscité des réactions enflammées de l'opposition, qui redoute une restriction des libertés. "Ce texte n'a pas du tout vocation à envisager la vaccination obligatoire contre le coronavirus", a assuré Olivier Véran.

Mais, "parce qu'il faut de la confiance pour que les Français se fassent vacciner librement (...), le gouvernement ne proposera pas ce texte devant le Parlement avant plusieurs mois, avant d'être sorti de la crise". "Le débat est clos", a-t-il estimé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.