Covid-19 en Outre-Mer : gratuité des tests de dépistage aux Antilles, en Guyane et à Mayotte

Covid-19 en Outre-Mer : gratuité des tests de dépistage aux Antilles, en Guyane et à Mayotte
Photo d'illustration

publié le vendredi 15 octobre 2021 à 22h05

Les territoires ultra-marins vivent aujourd'hui des situations contrastées face à l'épidémie de coronavirus. Les tests de dépistage restent gratuits pour certains territoires.

Les tests Covid de confort resteront gratuits dans les territoires ultramarins en état d'urgence sanitaire, dont les Antilles, la Guyane et Mayotte, alors qu'ils sont devenus payants dans le reste de la France.


Le décret rendant les tests de confort payants au 15 octobre énonce que "les dispositions du présent arrêté ne sont pas applicables à Mayotte", ni dans les "territoires dans lesquels l'état d'urgence sanitaire est déclaré à cette date".

Ces dispositions entreront "en vigueur à la date de fin de l'état d'urgence sanitaire". 

L'Etat d'urgence sanitaire a été prolongé jusqu'au 15 novembre en Guadeloupe, à la Martinique, à Saint-Barthélemy et Saint-Martin, ainsi qu'en Guyane, à La Réunion, en Polynésie française et en Nouvelle-Calédonie. Les autotests de détection antigénique du virus SARS-COV2 par prélèvement nasal sont en revanche payants.

Amélioration sur l'île de la Réunion

L'obligation de porter un masque systématiquement sur la voie publique sera levée à La Réunion à compter du lundi 18 octobre, a annoncé le préfet vendredi 15 octobre, jour où prend fin l'état d'urgence sur cette île de l'océan Indien.

C'est le "contexte favorable" de la situation sanitaire qui autorise ce desserrement des restrictions, explique le préfet.

Il rappelle dans son communiqué que cette amélioration a permis de mettre "fin de manière anticipée à l'état d'urgence sanitaire à La Réunion à compter du 15 octobre 2021".

Depuis 9 semaines consécutives, les indicateurs confirment une nette amélioration de la situation sanitaire sur l'île
. Le taux d'incidence est désormais fixé en dessous du seuil de 30 pour 100.000 habitants.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.