Covid-19 en Île-de-France : près de 50% de variant britannique dans les eaux usées

Covid-19 en Île-de-France : près de 50% de variant britannique dans les eaux usées
Des prélèvements d'eaux usées, à Marseille (illustration)

, publié le mercredi 03 mars 2021 à 17h00

La tendance confirme les inquiétudes des autorités franciliennes quant à la progression des variants du coronavirus.

Où en est l'épidémie de Covid-19 en Île-de-France? La région a été placée dans les territoires sous surveillance renforcée face à la recrudescence des cas de coronavirus, avec la menace de restrictions renforcées qui planent sur 20 départements à travers la France. En région parisienne, et outre les cas positifs constatés par tests, l'analyse des eaux usées montrent la progression du variant britannique.

Selon le réseau Obépine, qui traque le virus dans les égouts d'Île-de-France, la proportion de variant britannique dans les eaux usées d'Île-de-France atteint ainsi désormais 50% des coronavirus. L'information a été révélée par France Bleu Paris, mercredi 3 mars. Cet indicateur, notamment scruté de près dans d'autres villes comme Marseille, est "une tendance, une idée de l'évolution de l'épidémie", indique le réseau Obépine.

Les huit départements franciliens sont tous sous "surveillance renforcée", susceptibles de faire l'objet de mesures de confinements locaux à partir du week-end du 6 mars comme autour de Dunkerque et de Nice ce week-end, si la situation continuait à se dégrader, a prévenu jeudi Jean Castex.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.