Covid-19 : Emmanuel Macron réunit un Conseil de défense ce vendredi à 18h

Covid-19 : Emmanuel Macron réunit un Conseil de défense ce vendredi à 18h
Le président de la République, Emmanuel Macron.

, publié le vendredi 29 janvier 2021 à 17h53

La réunion sera consacrée notamment aux données consolidées sur l'impact du couvre-feu, aux études sur les variants ainsi qu'aux consultations menées par le chef de l'Etat et le gouvernement depuis deux semaines.

Il y a urgence. Emmanuel Macron réunit un Conseil de défense sanitaire ce vendredi à 18h00, a annoncé l'Elysée à l'AFP. La pression s'accroît sur l'exécutif pour fixer de nouvelles restrictions contre l'épidémie de Covid-19, avec à la clef, un possible reconfinement.


La réunion sera consacrée notamment aux données consolidées sur l'impact du couvre-feu, aux études sur les variants ainsi qu'aux consultations menées par le chef de l'Etat et le gouvernement depuis deux semaines, a précisé la présidence.

Emmanuel Macron pourrait donc annoncer dès ce week-end de nouvelles mesures, qui feront ensuite l'objet d'un débat et d'un vote symbolique au Parlement. Seule certitude, l'exécutif va serrer la vis après avoir acté que le couvre-feu à 18h00, étendu à tout le territoire il y a treize jours, n'était pas suffisamment efficace.

Avec plus de 20.000 cas par jour en moyenne la semaine dernière, les indicateurs montrent "une augmentation de la circulation du SARS-CoV-2 à un niveau élevé et très préoccupant dans le contexte de la présence de variants plus transmissibles", selon le nouveau point épidémiologique hebdomadaire de Santé publique France. En outre, la campagne de vaccination prend du retard.

Les Français favorables à un reconfinement

D'après un sondage Odoxa-Backbone consulting réalisé pour France Info et Le Figaro, jeudi 28 janvier, 62% des Français se disent favorables à un nouveau confinement, 70% d'entre eux souhaitent qu'il se fasse le plus rapidement possible.

Ils ne sont en revanche que 14% à approuver les 6 mesures mentionnées dans le sondage - interdiction de se déplacer en dehors de sa région, y compris lors des vacances de février ; interdiction de se déplacer sans dérogation au-delà d'une heure par jour comme lors du premier confinement ; prolongation de la fermeture des bars, restaurants et lieux de culture déjà fermés ; interdiction de recevoir de la famille ou des amis chez soi ; fermeture des écoles, collèges et lycées ; fermeture des commerces jugés non essentiels.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.