Covid-19 : des lycéens et personnels testés dès lundi dans une trentaine d'établissements d'Île-de-France

Covid-19 : des lycéens et personnels testés dès lundi dans une trentaine d'établissements d'Île-de-France©DAMIEN MEYER / AFP

, publié le vendredi 20 novembre 2020 à 22h19

Des opérations pilotes de dépistage du Covid-19 auront lieu dès lundi 23 novembre dans une trentaine de lycées d'Île-de-France.

Dès lundi 23 novembre, des opérations pilotes de dépistage du Covid-19 avec des tests antigéniques vont être menées dans une trentaine de lycées d'Ile-de-France, à destination des personnels et des élèves volontaires.



"Ces opérations pilotes se dérouleront sur plusieurs semaines dans une trentaine de lycées répartis sur l'ensemble de la région Île-de-France", ont annoncé dans un communiqué l'Agence régionale de santé (ARS), la Région académique Ile-de-France et l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (APHP). Les établissements d'enseignement scolaire "font partie des lieux prioritaires de déploiement des tests, afin de garantir l'effectivité du droit à l'instruction tout en offrant le plus haut niveau de protection aux élèves, aux professeurs et à l'ensemble des personnels", poursuit le communiqué.

De plus en plus de classes fermées à cause de la pandémie

Ces opérations de dépistage "permettront dans ces établissements d'identifier rapidement les personnes porteuses du virus et de rompre les chaînes de contamination, afin de mieux protéger les jeunes, leurs familles et l'ensemble de la communauté éducative.

Un déploiement à plus grande échelle est prévu".

Le nombre de classes fermées à cause du Covid-19 augmente, avec 222 classes et 20 établissements scolaires à l'arrêt, selon les chiffres publiés ce vendredi 20 novembre par le ministère de l'Education nationale. La semaine dernière, il recensait 142 classes et 21 établissements fermés.

En ce qui concerne les contaminations, elles progressent chez les élèves, avec 13.870 jeunes scolarisés recensés positifs au Covid-19, contre 12.487 la semaine dernière (sur 12,4 millions en France). Du côté des personnels, les chiffres officiels montrent une légère diminution, avec 2.011 cas contre 2.223 vendredi dernier (sur un total de 1,16 million).

"On sait que le virus circule parmi les adolescents"

Le 8 novembre, Valérie Pécresse, la présidente de la région Île-de-France, affirmait souhaiter que les infirmières scolaires pratiquent des tests sur les lycéens, face au Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI.

"On sait que le virus circule parmi les adolescents. Je demande à l'éducation nationale de mettre en place très rapidement un protocole. Nous avons acheté 100.000 tests, nous sommes prêts à les distribuer aux infirmières scolaires. Dès qu'un élève, qu'un professeur aura mal à la tête, un rhume, un symptôme, on pourra savoir si c'est le virus ou pas. Et cela, sur autorisation parentale, bien évidemment", précisait-elle alors.


Début novembre, face à l'aggravation de l'épidémie de Covid-19 et à une grogne naissante, le ministre de l'Education avait annoncé un renforcement du protocole sanitaire au lycée avec des cours par roulements ou en demi-groupes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.