Covid-19 : dès lundi, les personnes présentant des pathologies à haut risque pourront se faire vacciner

Covid-19 : dès lundi, les personnes présentant des pathologies à haut risque pourront se faire vacciner
Le ministre de la Santé Olivier Véran, le 14 janvier 2021.
A lire aussi

publié le jeudi 14 janvier 2021 à 20h15

Avec l'ouverture prévue de la vaccination aux personnes de plus de 75 ans, ce sont 6,4 millions de personnes qui sont "appelées à se faire vacciner" à partir de lundi.

"Priorité des priorités" pour sortir de la crise du Covid-19, le gouvernement a élargi jeudi 14 janvier la liste des personnes qui pourront se faire vacciner. Ainsi, dès lundi 18 janvier, les personnes présentant des pathologies à "haut risque" pourront se faire vacciner contre le coronavirus dans l'un des "700 centres" de vaccination ouverts dès cette date sur le territoire, a annoncé le Premier ministre Jean Castex. 



Sont concernées les personnes souffrant d'insuffisance rénale sévère, celles ayant été transplantées d'organes solides ou par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques, les personnes en cours de traitement par chimiothérapie pour un cancer ou pour une maladie hématologique maligne, les personnes atteintes de poly-pathologies chroniques et présentant au moins deux insuffisances d'organes, les personnes atteintes de certaines maladies rares et particulièrement à risque en cas d'infection ou encore celles atteintes de trisomie 21, a détaillé le ministre de la Santé Olivier Véran.

Ces personnes, estimées à près de 800.000, auront besoin au préalable d'une ordonnance de leur médecin traitant, a-t-il ajouté. 

Cet élargissement ne remet pas en cause l'ouverture prévue lundi de la vaccination aux personnes de plus de 75 ans. Ainsi, ce sont 6,4 millions de personnes qui sont "appelées à se faire vacciner" à partir de lundi, dans l'un des 700 centres de vaccinations ouverts et en capacité de donner des rendez-vous pour les quatre prochaines semaines, a assuré le ministre. Jeudi, quelque 70.000 nouvelles personnes ont reçu la première injection du vaccin contre le Covid-19, portant à 318.000 le nombre de personnes vaccinées en France, a-t-il également indiqué.

Par ailleurs, p​​​our les personnes en situation de handicap, la secrétaire d'Etat Sophie Cluzel a par ailleurs précisé jeudi dans un communiqué qu'"une fiche en Facile A Lire et à Comprendre (FALC)" était disponible sur le site du secrétariat d'Etat pour "faciliter la compréhension du processus de vaccination et permettre la bonne information de tous".

Pour les personnes de plus de 75 ans, l'Assurance maladie enverra à partir du 20 janvier un courrier pour les informer qu'elles peuvent se faire vacciner et "préciser les modalités de prise de rendez-vous", a-t-elle. Ces envois, adressés à près de 5 millions de seniors, prendront plusieurs jours et concerneront "prioritairement les 75 ans et plus ayant des comorbidités, puis ensuite celles sans comorbidité".

Les doses pour vacciner 2,5 millions de personnes en France devraient être disponible d'ici à la fin du mois de février, a également indiqué Olivier Véran.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.