Covid-19 : début du déconfinement en Martinique

Covid-19 : début du déconfinement en Martinique
Sainte-Anne, en Martinique, le 30 novembre 2019.

, publié le mardi 08 décembre 2020 à 07h43

L'attestation dérogatoire ne sera plus obligatoire pour sortir du domicile dès ce mardi 8 décembre sur l'île aux fleurs, remplacée par un couvre-feu à 21h.

Alors qu'en métropole, la situation sanitaire liée au Covid-19 inquiète et pourrait remettre en cause le déconfinement du 15 décembre, en Martinique, les restrictions de circulation sont levées à partir de mardi 8 décembre. L'île aux fleurs était le seul territoire ultramarin à avoir été confiné comme la métropole début novembre, en raison d'un développement de l'épidémie.


Mais un communiqué commun du ministère des Outre-mer et de celui de la Santé faisait état jeudi dernier d'une "amélioration continue des indicateurs de suivi de l'épidémie de la Covid-19 en Martinique".

"Au 1er décembre, les taux d'incidence (27/100.000) et de positivité (5%) sont désormais très nettement inférieurs aux seuils d'alerte", précisait le texte. "A partir du 8 décembre, les restrictions de circulation seront levées pendant la journée", avait donc annoncé le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu au Sénat. 

"En revanche, afin de limiter la circulation d'un virus toujours présent, un couvre-feu nocturne sera instauré de 21H00 à 4H00 du matin", avait-il précisé. L'attestation dérogatoire de déplacement ne sera donc plus nécessaire que pendant cette plage horaire. Le préfet de la Martinique Stanislas Cazelle a précisé lundi que ce couvre-feu resterait en vigueur une semaine. 

Le 24 novembre, la Martinique avait déjà bénéficié d'une adaptation de son confinement, avec la réouverture, dès le 25 novembre, avant la métropole, des commerces dit "non essentiels" et la reprise des activités de cultes. 

Réouverture des restaurants dès vendredi
 
De leur côté, les restaurants pourront rouvrir vendredi, mais devront patienter jusqu'à lundi pour fermer à minuit. Les salles de sport peuvent également reprendre leurs activités.  Les bars et discothèques restent en revanche fermés et l'accès aux plages est interdit à partir de 19 heures. En métropole, les restaurants et salles de sport ne pourront rouvrir au mieux que le 20 janvier et aucune date n'a été actée pour les boîtes de nuit. 

Le préfet a par ailleurs indiqué que la vente et la consommation d'alcool sur la voie publique n'est plus autorisée à partir de 20 heures. La reprise des liaisons entre la Martinique et la Guadeloupe s'effectuera sans restrictions, sauf à destination de Saint Martin où les tests sont maintenus.  

Ces nouvelles dispositions étaient très attendues en Martinique. Plusieurs catégories de professionnels parmi lesquels les restaurateurs s'étaient mobilisés vendredi dernier devant les grilles de la préfecture avant de se rendre sur les hauteurs de Fort-de-France devant l'entrée de la résidence privée du préfet. Les professionnels ont fait part des difficultés rencontrées pendant ce confinement, certains craignant de devoir mettre la clé sous la porte si le confinement était prolongé. Les nouvelles dispositions devraient rassurer également les hôteliers qui espèrent enregistrer des réservations avec cette levée progressive du confinement mis en place fin octobre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.