Covid-19 : dans les zones d'alerte, gymnases et piscines peuvent rester ouverts aux mineurs en clubs

Covid-19 : dans les zones d'alerte, gymnases et piscines peuvent rester ouverts aux mineurs en clubs©TOLGA AKMEN / AFP

, publié le vendredi 25 septembre 2020 à 15h30

Les piscines couvertes et salles de sport doivent fermer leurs portes pour endiguer la propagation de l'épidémie. Mais le ministère des Sports consent à une exception pour les jeunes sportifs. 

Les gymnases et les piscines pourront rester ouverts aux mineurs qui pratiquent le sport en clubs et en associations, a fait savoir le ministère des Sports à l'AFP, vendredi 25 septembre, à l'issue d'une réunion avec les acteurs du monde sportif. 




Mercredi soir, le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé que dans les zones d'alerte renforcée, la fermeture des salles de sport et gymnases car ce "sont des lieux de contamination importants".

Sont concernées Paris, Lille, Toulouse, Saint-Étienne, Rennes, Rouen, Grenoble, Montpellier, Bordeaux, Lyon et Nice. 

En ce qui concerne Paris, la préfecture de police souhaite "une grande souplesse sur les mesures concernant les activités scolaires et périscolaires", qu'elle veut maintenir. Elle compte autoriser l'utilisation des "équipements municipaux comme les gymnases, par exemple, à ce type de publics". 

L'annonce d'Olivier Véran a laissé le monde du sport amateur stupéfait, alors que ce secteur effectuait tout doucement sa rentrée, après le confinement du printemps. 

Les mineurs pourront donc toujours pratiquer, dans la continuité des cours d'EPS à l'école. Les équipements restent aussi ouverts aux sportifs de haut niveau et aux étudiants en Staps. 

En revanche, les adultes ne pourront pas aller au gymnase ni à la piscine. Ils devront faire du sport en extérieur. Des discussions doivent encore se tenir entre les mairies et les préfectures pour l'aménagement de ces mesures. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.