Covid-19 : attention aux "visières menton" qui ne protègent ni du virus ni d'une amende

Covid-19 : attention aux "visières menton" qui ne protègent ni du virus ni d'une amende
Un masque chirurgical (illustration)

, publié le samedi 03 octobre 2020 à 15h00

Ces objets transparents ne sont pas considérés comme des masques de protection, selon la Direction générale de la Santé. 



Alors que le port du masque est désormais obligatoire dans les lieux clos accueillant du public, en entreprise et dans les espaces publics de la plupart des métropoles, la Direction générale de la Santé met en garde contre l'utilisation des "visières menton", ces objets transparents qui ne couvrent que le bas du visage

Ces "visières menton", vendues sur des sites de commerce en ligne, ont récemment fait leur apparition. Mais attention, elles ne sont pas considérés comme des masques de protection et les porter ne protège ni du virus ni d'une amende, souligne la DGS, interrogée par l'AFP. 





"Ces objets ne peuvent en aucun cas être considérés comme un équipement de protection, ni pour la personne porteuse, ni pour les personnes qu'elle rencontre", a précisé la Direction générale de la santé, qui fait partie du ministère de la Santé. "Il ne s'agit pas de visières, qui elles couvrent également les yeux et sont donc dans ce cadre un complément possible (et non un substitut) au masque comme le rappel le HCSP (Haut Conseil de la santé publique) dans son avis du 13 mai 2020", a poursuivi la DGS.

"Le porteur de ces objets contrevient donc au port du masque dans les lieux où il est légalement obligatoire. Il s'expose donc à une amende", conclut la DGS.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.