Covid-19 : après le discours de Jean Castex, Macron appelle les Français à lutter "tous ensemble"

Covid-19 : après le discours de Jean Castex, Macron appelle les Français à lutter "tous ensemble"©Panoramic
A lire aussi

, publié le samedi 30 janvier 2021 à 20h17

Vendredi 29 janvier, le Premier ministre Jean Castex a tenu un discours surprise mais qui n'a finalement pas débouché sur un troisième confinement. Ce samedi, Emmanuel Macron, sur Twitter, a demandé aux Français de "tout faire pour freiner l'épidémie".

Lors de sa prise de parole vendredi 29 janvier, Jean Castex n'a pas annoncé de troisième confinement alors que ce dernier était attendu et, parfois, redouté par un certain nombre de Français.

Le Premier ministre a annoncé un durcissement des mesures, notamment aux frontières pour les voyageurs non-Européens, ainsi que la fermeture des centres commerciaux. Ce samedi 30 janvier, Emmanuel Macron, sur Twitter, s'est à son tour exprimé : "J'ai confiance en nous. Les heures que nous vivons sont cruciales. Faisons tout pour freiner l'épidémie ensemble."



Un reconfinement n'est pas à exclure si la situation se dégrade

À la suite du discours du Premier ministre, les réactions des Français mais aussi de la classe politique étaient très contrastées. D'aucuns accusent le gouvernement de trop tarder, quand d'autres déplorent une incompréhension générale voire une "cacophonie" dans la gestion globale de la crise. Jean Castex a néanmoins tenu à alerter la population : si, pour l'instant, un reconfinement n'a pas été annoncé, l'option est toujours sur la table, et les prochains jours seront cruciaux. L'évolution de la situation sanitaire en France est particulièrement scrutée par l'exécutif qui se laisse le temps de revoir sa position très rapidement.

Emmanuel Macron souhaite éviter un reconfinement

Le président de la République œuvre avec la volonté d'éviter au maximum un reconfinement. Le flou a entouré cette semaine. Emmanuel Macron devait initialement prendre la parole ce weekend, avant l'intervention surprise de Jean Castex. Selon Sud-Ouest qui cite un proche de l'entourage du président, "tout est fait pour éviter un reconfinement dont on connait les conséquences économiques, sociales, psychologiques et économiques". La France déplore 75 620 morts depuis le début de la pandémie.

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.