Covid-19 : après l'anosmie et l'agueusie, l'orteil violet pourrait aussi être un symptôme de la maladie

Covid-19 : après l'anosmie et l'agueusie, l'orteil violet pourrait aussi être un symptôme de la maladie
Photo d'illustration
A lire aussi

publié le lundi 02 novembre 2020 à 19h45

L'orteil violet, douloureux, présentant des boursouflures rouges pourrait être un symptôme du Covid-19, selon une étude américaine.

L'anosmie (perte de l'odorat), l'agueusie (du goût), la fièvre, des maux de tête... mais aussi l'orteil violet ? Selon une étude américaine menée par la Ligue internationale des sociétés dermatologiques, conjointement avec l'Académie américaine de dermatologie, repérée par Le Parisien, l'orteil douloureux, violet, entouré de boursouflures rouges, pourrait être un autre symptôme du Covid-19.



"Il semble qu'il y ait un certain sous-groupe de patients qui, lorsqu'ils contractent le Covid-19, développent une inflammation au niveau des orteils en forme d'engelure", constate la dermatologue Esther Freeman du Massachusetts General Hospital et Harvard Medical School, citée dans le journal.

Pour établir ce lien entre la maladie et l'orteil violet, elle a tenu dès le mois d'avril un registre international, afin de faire remonter les cas suspects de lésions cutanées.



Un symptôme bénin

Ce symptôme est bénin. "Dans la plupart des cas, cette inflammation se résout d'elle-même et disparaît", assure-t-elle. "Elle dure en moyenne environ quinze jours. Mais nous avons vu des patients chez qui elle se prolongeait pendant plus de 150 jours, chez eux l'inflammation se maintient et 16% ont dû être hospitalisés pour la traiter", continue la dermatologue.

En avril dernier, les engelures étaient suspectées d'être des symptômes du Covid-19. Le lien avec la maladie n'a finalement pas été clairement établi. "À l'heure actuelle, nous ne pouvons pas dire que les engelures sont, comme l'anosmie, un signe de Covid-19... sans l'exclure tout à fait non plus", rapportait en mai dernier à la presse Laurence Le Cleach, dermatologue à l'Hôpital Henri-Mondor (Créteil).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.