Covid-19 : "à ce stade, nous sommes parvenus à faire reculer la vague", assure Olivier Véran

Covid-19 : "à ce stade, nous sommes parvenus à faire reculer la vague", assure Olivier Véran ©Ludovic MARIN / AFP

publié le jeudi 18 novembre 2021 à 20h05

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, s'est exprimé sur RTL ce jeudi à propos de la situation de l'épidémie de covid-19 en France.

La cinquième vague de covid-19 en France est pour l'heure plus faible que les trois premières, a indiqué jeudi Olivier Véran au micro de RTL. Interrogé sur la crise sanitaire, le ministre de la Santé a dans un premier temps rappelé que les hôpitaux n'étaient pour l'heure pas débordés : "aujourd'hui le nombre d'hospitalisations pour Covid-19 est plus faible que lors des vagues 1, 2 et 3.

Les soignants sont fatigués mais l'hôpital est solide et le nombre de lits ouverts permet de faire face à une vague épidémique", a-t-il avancé.

Il a affirmé qu'"à ce stade, nous sommes parvenus à faire reculer la vague".



Les 10% de non vaccinés "invités" à le faire

Les personnes vaccinés ont "douze fois moins de risque d'aller en réanimation" a affirmé Olivier Véran. Il a également indiqué que les complications "touchent majoritairement les non-vaccinés". "On ne regarde plus le nombre de contaminations, parce que nous sommes vaccinés, 90 % des personnes qui pouvaient l'être, le sont" a-t-il expliqué.

Ce dernier a "invité" les 10% de personnes non vaccinées à le faire pour "se protéger et protéger les personnes autour d'eux". A propos de la troisième dose de vaccin, Olivier Véran a rappelé que "le rappel aux personnes de 50 à 64 ans sera en marche dès le début du mois de décembre. Nous avons tout ce qu'il faut pour qu'ils puissent se faire vacciner". Il a également annoncé que la décision sur la vaccination des enfants de 5 à 11 ans devrait être prise à la fin de l'année.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.