Covid-19 : 93 nouveaux clusters en France en 24 heures

Covid-19 : 93 nouveaux clusters en France en 24 heures
Le nombre de clusters en France est de 1.246 ce vendredi 2 octobre

, publié le vendredi 02 octobre 2020 à 21h33

1.246 clusters sont en cours d'investigation ce vendredi 2 octobre selon les chiffres rapportés par Santé publique France. 93 nouveaux clusters ont été répertoriés en 24 heures.


Le France a enregistré 12.148 nouveaux cas de coronavirus détectés en 24 heures, un chiffre en légère baisse par rapport à ceux de jeudi, quand 13.970 nouveaux cas avaient été enregistrés et 12.845 mercredi. 136 nouveaux décès enregistrés en 24 heures, dont 48 à l'hôpital, selon les chiffres publiés vendredi sur les sites de Santé publique France et du gouvernement.




Quelque 1.276 personnes étaient hospitalisées en réanimation dans un état grave, soit 11 de plus que la veille, sur un total de 6.758 personnes hospitalisées (+106 en 24 heures). Sur les 7 derniers jours, 4.058 nouvelles hospitalisations ont été comptabilisées.

Le taux de positivité des tests augmente légèrement, à 7,7%, contre 7,6% jeudi et environ 4% début septembre.

Augmentation du nombre de clusters

1.246 cas de contamination groupés, ou "clusters", sont en cours d'investigation, dont 255 en maisons de retraite médicalisées. 93 clusters ont été déclarés sur les dernières 24 heures. Plusieurs sites universitaires ont fermé ces dernières semaines face à la propagation du virus, comme par exemple Sciences Po à Reims.



Paris, bientôt placée en zone d'alerte maximale ?

Alors que de nombreuses restrictions ont été adoptées à Marseille et Lyon, Paris et plusieurs métropoles pourraient à leur tout passer en zone d'alerte maximale face à la progression de l'épidémie de Covid-19.A Paris, la situation s'aggrave comme l'a indiqué le ministre de la Santé Olivier Véran jeudi 1er octobre lors d'un point presse.

"Aujourd'hui la situation est très préoccupante et la situation se dégrade dans la région. Il va falloir faire preuve d'énormément d'autodiscipline", a réagi Valérie Pécresse, la présidente de la région Île-de-France au micro de RMC-BFMTV.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.