Covid-19 : 43 détenus de plus de 75 ans sont déjà vaccinés en prison

Covid-19 : 43 détenus de plus de 75 ans sont déjà vaccinés en prison©Guillaume SOUVANT / AFP

, publié le vendredi 05 février 2021 à 19h30

"Les détenus sont logés à la même enseigne que tous nos concitoyens et ils sont vaccinés dans les mêmes conditions", a fait savoir Eric Dupond-Moretti ce vendredi 5 février sur l'antenne de Franceinfo.

Un total de 43 détenus de plus de 75 ans ont déjà été vaccinés en prison contre le Covid-19, a annoncé ce vendredi 5 février la Chancellerie. Les prisons françaises comptent 204 détenus de plus de 75 ans sur 62.673 détenus, selon les derniers chiffres du ministère de la Justice.


"Ils sont évidemment prioritaires, comme le sont nos concitoyens âgés de plus de 75 ans", a déclaré ce vendredi le Garde de Sceaux Eric Dupond-Moretti sur l'antenne France info.

Les 43 détenus ont reçu leur première injection dans le cadre d'une campagne qui a débuté le 18 janvier et vise en priorité les détenus de plus de 75 ans et ceux présentant des facteurs de co-morbidité.

"Les détenus sont logés à la même enseigne que tous nos concitoyens et ils sont vaccinés dans les mêmes conditions", a insisté Eric Dupond-Moretti.

Selon les derniers chiffres publiés mercredi soir pour la population générale, environ 1,6 million de personnes avaient reçu au moins une dose de vaccin, et 102.000 les deux doses.

Les prisons françaises comptaient au 2 février 123 détenus positifs, dont plus de la moitié - 65 - à la prison de Fresnes (en région parisienne), la deuxième plus importante de France avec 1.636 détenus.

Masque obligatoire

La part des détenus positifs "représente 0,2 pour cent de la population détenue" dans les 188 prisons françaises, a insisté Eric Dupond-Moretti. "Nous sommes parvenus à la stabiliser, j'espère que nous y parviendrons encore grâce aux mesures sanitaires qui ont été prises".

Le masque est obligatoire en prison dès qu'un détenu quitte sa cellule et pour toute personne extérieure entrant dans l'établissement. Les parloirs sont maintenus avec un dispositif adapté, ainsi que les ateliers et les cours, souvent à distance. Les promenades sont maintenues en groupe réduit et unique, ainsi que les activités physiques en plein air, mais les salles de sport sont fermées.

Les personnels de l'administration pénitentiaire représentent la moitié de la totalité des personnels du ministère de la Justice contaminés", a fait savoir auprès de BFMTV Wilfried Fonck, secrétaire national du syndicat UFAP-UNSA justice.

"La principale difficulté reste de gérer les contacts extérieurs avec les parloirs ou les détenus arrivants, mais nous comptons sur le civisme de chacun", a-t-il ajouté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.