Covid-19 : 4 questions sur les vaccins obligatoires en France

Covid-19 : 4 questions sur les vaccins obligatoires en France
Le ministre de la Santé Olivier Véran administre une dose de vaccin contre le Covid-19 à un patient, le 11 mai 2021 à Montrouge.

publié le samedi 19 juin 2021 à 14h30

REPERES. Alors que le ministre de la Santé Olivier Véran a envisagé cette semaine de contraindre les personnels des Ehpad à se vacciner, le point sur l'obligation vaccinale dans notre pays. 

Olivier Véran déplore qu'à peine la moitié des soignants travaillant en Ehpad soient vaccinés - contre 60% des "adultes français" et 85% des soignants du secteur libéral.

Il envisage donc une "obligation vaccinale pour ces publics" si la situation ne s'améliore pas "d'ici la fin de l'été". 




Cette semaine, le gouvernement britannique a justement annoncé rendre la vaccination contre le Covid-19 obligatoire pour toutes les personnes travaillant en maison de retraite, soignants et personnel non médical. 

1. Quels sont les vaccins obligatoires pour les soignants ? 

En France, ils doivent être vaccinés contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite (comme le reste de la population), l'hépatite B et la tuberculose. "Le vaccin contre la typhoïde est obligatoire uniquement pour les personnes exposées à un risque de contamination, c'est-à-dire essentiellement celles qui manipulent des selles dans les laboratoires d'analyses médicales", selon le Figaro

2. Quels vaccins obligatoires pour tous ? 

Pour la population générale (personnes nées avant 2018), trois vaccins infantiles étaient obligatoires : contre la diphtérie (depuis 1938), le tétanos (depuis 1940) et la poliomyélite (depuis 1964). On parle du "DTP", qui fait l'objet de trois injections groupées avant l'âge de 18 mois. 

3. Et pour les enfants nés depuis 2018 ?

Huit autres vaccins qui étaient déjà recommandés par la Haute autorité de santé (HAS) sont obligatoires pour les enfants nés depuis le 1er janvier 2018 : rougeole, coqueluche, oreillons, rubéole, hépatite B, bactérie Haemophilus influenzae, pneumocoque, méningocoque C. Soit au total onze vaccins obligatoires.

Les parents qui refusent les vaccins obligatoires pour leur enfant s'exposent en théorie à une peine de 6 mois de prison et 3.750 euros d'amende. Mais les condamnations sont rares. 

4. Quels vaccins sont recommandés ?

A la liste des 11 vaccins obligatoires, s'ajoute un vaccin recommandé pour tous les jeunes entre 11 et 14 ans : celui contre le papillomavirus (HPV), virus sexuellement transmissible responsable du cancer du col de l'utérus. Il était recommandé et remboursé pour les adolescentes depuis longtemps. Depuis le 1er janvier 2021, c'est le cas aussi pour les garçons. 

Le vaccin BCG contre la tuberculose n'est plus obligatoire depuis 2007 mais il est recommandé dans certains cas. Il reste obligatoire pour les bébés nés en Guyane et à Mayotte. 
Il n'est plus obligatoire non plus pour les soignants depuis 2019. 

La HAS recommande aussi de se faire vacciner contre l'hépatite A ainsi que, pour les populations à risque, contre la grippe. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.