Covid-19 : 366 décès à l'hôpital ces dernières 24 heures, les hospitalisations à la hausse

Covid-19 : 366 décès à l'hôpital ces dernières 24 heures, les hospitalisations à la hausse©Lionel BONAVENTURE / AFP

, publié le lundi 07 décembre 2020 à 21h03

366 personnes sont mortes du Covid-19 à l'hôpital, selon les chiffres publiés ce lundi 7 décembre.

Ce lundi 7 décembre, 26.365 patients Covid-19 étaient hospitalisés dans toute la France, un chiffre reparti à la hausse depuis deux jours. Parmi eux, 3.198 patients sont soignés dans des services de réanimation, toujours en légère baisse.

366 personnes sont mortes à l'hôpital ces dernières 24 heures, portant le total des décès dans le pays à 55.521 depuis le début de l'épidémie.


Après un pic à plus de 50.000, voire 60.000 contaminations certains jours fin octobre en France, le rythme a ralenti jusqu'à atteindre 10 à 11.000 cas quotidiens fin novembre. Mais la semaine dernière, la baisse a marqué le pas, plafonnant à environ 10.000 cas par jour, selon l'agence Santé publique France.

"La saison hivernale sera très difficile"

Le 24 novembre, Emmanuel Macron avait fixé ce cap de 5.000 contaminations par jour et 2.500 à 3.000 personnes en réanimation pour entrer dans une deuxième phase d'allègement des restrictions sanitaires.

Même si "ce n'est pas un chiffre magique", "c'est le seuil où il est possible de maîtriser l'épidémie : les ARS (agences régionales de santé), les caisses d'assurance maladie ne sont pas débordées pour tracer les cas contacts, les clusters ne sont pas trop nombreux, on peut remonter les chaînes de contamination", a expliqué Mircea Sofonea, maître de conférences en épidémiologie et évolution des maladies infectieuses à l'université de Montpellier.

Ce lundi 7 décembre, le directeur général de la Santé Jérôme Salomon a pris la parole lors d'un point durant lequel il a fait part des inquiétudes sur la situation. "La saison hivernale sera très difficile", s'est-il alarmé. "Les fêtes de fin d'année font craindre des contaminations importantes intra-familiales", a-t-il continué. Les Etats-Unis ont vu un rebond de l'épidémie après les célébrations de Thanksgiving, ce qui n'augure rien de bon pour les prochaines semaines en France.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.